Critiques et tests RSS

  • 13 janv. 2018
    Par
    Bonjour,

    Je joue sur Okord depuis quelques temps et franchement, c'est le meilleur jeu auquel j'ai joué. L'ambiance est extraordinaire (aucune provocation, les joueurs s'entraident même s'ils font partie d'une faction différente) , le Staff est présent et à l'écoute, il y a toujours des mises à jour et la communauté est très active. Le jeu a été conçu pour l'époque du Moyen Âge, ce qui m'attire particulièrement. Il y a plusieurs tchats à notre disposition : un pour parler de tout et de rien, un autre sur le rôleplay, un pour notre chaîne vassalique, un pour la chaîne vassalique de notre suzerain, etc. Tout est bien organisé.

    Je fais partie d’une chaîne vassalique très nombreuse, les joueurs sont compétents, de bons conseils et très actifs. Je cherche des joueurs qui voudraient essayer le jeu et faire partie de cette chaîne vassalique. [...]

    Vous serez automatiquement ajouté à notre groupe d'alliés et votre fief principal sera près du mien, afin que je puisse vous protéger.

    J'espère vous voir en grand nombre. 
  • 12 janv. 2018
    J'ai, pour ma part, trouvé ce jeu excellent et ne parviens pas à comprendre ceux qui le trouvent dépassé ou "injouable".

    Celestus n'est pas un jeu par navigateur comme les autres : il est complexe, vivant, et qui plus est gratuit.

    Mis à jour continûment par la même personne depuis maintenant plus de 10 ans, on ne se lasse pas d'y jouer. Certaines personnes sont inscrites depuis 2007 et ne sont pas déçues !
    Le système de facteur d'accélération est à l'avantage des petits joueurs si bien qu'ils ne sont pas (complètement) mis à l'écart par rapport aux plus vieux.  

    Outre une base de "Ogame-like", Celestus possède une multitude d'autres options si bien qu'il est dur de "tout savoir" et c'est pour ça que c'est bien. Le gagnant n'est pas forcément celui qui a le meilleur niveau, mais celui qui saura quels outils utiliser pour gagner : satomisations, disruptions, suppressions, réseau de rampes de lancement, composition de flotte originale, ...

    Tous ces éléments font de Celestus un vrai jeu de stratégie, où ce ne sont ni les vieux, ni les riches qui gagnent, mais les stratèges !
  • 9 janv. 2018
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Alors ce n'est plus un secret pour personne, la communauté LoL est toxique, agressive et arrogante.
    Si vous pensiez à débuter, voilà exactement ce qu'il va vous arriver :

    Vous aller vouloir faire une première partie après des séances d'entrainement face à l'IA.
    Vous avez 100 % de chances, en tant que débutant, de tomber sur des personnes qui n'ont pas votre niveau, et de vous faire insulter.
    Mais quand je dis insulter, ce n'est pas juste un "stefu noob ! " Non, ce sont des propos racistes, homophobes, porno et j'en passe. Un cap est franchi dans l'impunité de dire n'importe quoi. Et Riot ferme les yeux dans sa bienveillante tolérance non responsable.
    Alors bien sûr, on vous fait croire avec la charte de l'invocateur qu'ils trouvent cela honteux, qu'il faut s'entraider, qu'il faut être patient envers les nouveaux, un texte en guimauve pour essayer de sauver les apparences. En réalité, vous pourrez signaler autant de fois que vous voulez, vous pourrez même le notifier quand ils vous enverront un petit questionnaire sur votre expérience en jeu. Mais rien ne change et cela empire, puisqu'une petite tape sur les doigts ne freine pas ces joueurs qui ont un problème de gestion de l'agressivité.
    J'ai essayé de soulever le problème, ils ont répondu que c'était le monde d'Internet et pas seulement eux !  
    Ben voyons ! Ils attirent les trolls du gaming seulement parce qu'ils n'encourent rien.

    Mais disons que le jeu vous plait vraiment, que vous avez des amis avec qui faire une team, toussa, toussa. Vous décidez de continuer.
    Et bien même en vous perfectionnant, en maîtrisant parfaitement des personnages, vous tomberez toujours sur les mêmes profils si vous jouez en pick up.
    Les joueurs ont un fort sentiment d'être des pro-gamers dans leur sang, à tort dans 99 % des cas. Et bien souvent, ils vont s'acharner sur une personne quand leur propre résultat en partie n'est pas joli-joli. C'est à celui qui mord le premier et qui crie le plus fort qu'est donnée l'initiative du meilleur joueur à LoL.
    Ils se sentent investis d'une mission quasi divine d'être abjects dans leurs commentaires, sous prétexte de vous faire avancer ou abandonner, c'est la loi du plus fort en insulte.
    Et en plus c'est presque pour votre bien si vous les écoutez ! Tout cela pendant des parties absolument banales et non classées !
    Si par malheur vous pensiez tester un nouveau perso, parce que le but premier d'un jeu est de s'amuser, vous êtes fini ! Ils jouent pour gagner, même s'il n'est pas dans leur compétence propre de carry la game.

    La moyenne d'âge est basse, le jeu est gratuit à télécharger mais génère un pognon monstrueux, tu n'as qu'à passer ton chemin si tu n'es pas content. Voilà, c'est l'idée.
    C'est très dommage, tous les ingrédients sont présents pour qu'un casu puisse y trouver son compte, faire sa petite partie après le travail/les cours et passer un bon moment. Mais les pires des pires ont développé une sorte d'esprit de compétition malsain et absolument pas justifié, puisqu'en fait ils n'auront jamais le niveau pour être un pro, ils vous sauteront à la jugulaire à la première occasion. 

    Je n'aurais qu'une supplique aux parents, interdisez à vos enfants de jouer à ça.
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 26 déc. 2017
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par
    Après 12 ans de jeu, je stoppe. J’ai pris un plaisir fou pendant quelques années. J’ai rencontré des amis qui le sont encore mais... parce qu'il y a des mais :

    Jeu qui a très mal vieilli. De jeu qui était à la base un principe super innovant, on est arrivé à une énorme machine qui est totalement obsolète. 
    De jeu qui avait à la base un principe clair, on est venu à un jeu hyper compliqué, relou avec tous les bugs récurrents :
    • Les "nouveautés" mises en ligne sans aucun test avant pour "faire plaisir aux joueurs". Oui mais... sans test avant, ça amène obligatoirement des bugs assez lourds qui parfois peuvent empêcher de jouer. Avez-vous vu une société qui met en vente une machine sans tests ? Ben Celsius le fait. Ce qui est pire, c'est quand l'admin qui est censé faire le lien entre développeurs et joueurs se barre en vacances le lendemain de la mise en route des nouveautés. Pendant une semaine on voit des joueurs qui hurlent sur le forum dans le vide parce que rien ne se résout... Et quand il revient on recommence tant qu'à faire. On résout comme on peut et on remet une nouveauté sensée résoudre les bugs pour voir le même admin repartir une semaine sans aucun souci pour les nouveaux bugs qui apparaissent...
    Ce qui pèche maintenant en dehors de ce que j’ai mis plus haut :
    Un favoritisme d'un des admin du jeu envers des joueurs qu'il connait bien. Si vous êtes potes, vous pouvez : 
    • Faire des multis comptes sans souci sauf si ça devient compliqué pour eux et que ça se voit trop (et encore...) alors que pour le commun des joueurs, votre perso peut se voir viré du jeu sans sommation. Je l'ai vu faire. 
    • Insulter, harceler sans aucun souci, alors que pour d'autres, vous verrez leur compte puni par un enlèvement de carac, une mise en GV vous empêchant de jouer, etc. Un ami a été victime de harcèlement, il attend toujours la réponse à des screens de messages lui ayant été envoyés largement punissables. Comme cet admin a la main sur le jeu et décide de tout ce qui est communication, le staff plus haut n'a aucune idée de ce qui se passe, ou ne s'en mêle plus depuis longtemps. 
    • Des décisions à la tête du client pour résoudre les conflits entre joueurs. "Je t'aime, tu a raison, je ne t'aime pas, ben toi tu n'auras pas raison et même tu n'auras jamais raison même si un jour tu pourrais avoir raison..."
    Une gestion de com particulièrement déplorable. 
    • Pour faire patienter les joueurs, on leur donne un topic pour s'exprimer sur leurs désirs de "nouveautés" ou "amélioration du jeu". Sachant que rien ne sera pris en compte de toute façon, ou alors une nouveauté totalement insignifiante, histoire de dire qu'on a tenu compte du désir des joueurs. 
    • Des messages tout faits en réponse aux "tickets" au centre d'assistance qui ne résolvent rien à tel point que beaucoup de joueurs n'envoient même plus de "tickets" pour les problèmes du jeu, sont blasés et à force abandonnent le jeu.
    • Des développeurs qui sont plus à faire des petits jeu pour système android/Iphone, qui rapportent des sous, que pour le jeu Royaume Renaissant lui-même. La panne forum qui dure depuis six mois n'est toujours pas résolue (forum trop vieux et aussi obsolète que le jeu) mais Celsius sort des jeux sur tel ou tablette. La version portable du jeu bugge oui, mais "on a fait une jolie version du forum pour le tel"... Comment se fiche des joueurs...
    Un jeu maintenant à éviter, il y a bien plus de jeux super sympa ailleurs que celui-ci.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 19 déc. 2017
    Par
    Salut à tous,  

    Comme beaucoup ont pu le voir, ce jeu a énormément changé en peu de temps. Il est devenu difficile de jouer sans être premium ou autres combines.
    Depuis 2012, j'essaie de débloquer toute la collection de chars allemands, mais pas que. Quoi de plus agréable que de faire quelques parties à la débauche pour se détendre. Depuis quelques temps, c'est le contraire.

    Même avec des bons vieux tiers 2, c'est devenu un carnage : les obus partent dans tous les sens, on se fait défoncer sans savoir d'où ça vient et j'en passe. La pire anecdote qu'il m'est arrivé, c'est d'être défoncé par une arti ennemie à 2s du début. Comment est-ce possible ?
    On essaie de jouer tant bien que mal, tiers 3, 4, 5 et à partir du 6, ça se gate. J'avais fait un Nashorn avec des compétences, le taux de victoires était à 61, 54 % , puis en peu de temps, je suis à 47, 62 % . 

    WoT offre des équipages féminins pour faire passer la pilule, admettons. Un tiers 7, le Jagdpanther. Un équipage totalement féminin avec un taux de victoire de 45, 88 % qui baisse à chaque partie car c'est impossible de jouer.

    Je m'étais fait plaisir en achetant un Jagdpanther 2. Au final, que des regrets car gavé d'argent perdu même avec des femmes en équipage. Je l'ai revendu car sur une 50e de parties, 3 victoires, avec en moyenne une perte de 10000 pièces à chaque défaite. Faites le compte.

    Au début, il était agréable de jouer avec de l'arti, les parties étaient intéressantes car il y avait du résultat. Depuis qu'ils ont sorti "le temps d'étourdissement", il n'y a plus de résultat, les obus partent dans tous les sens, les coups au but ne font que peu de dégâts même avec un tiers 7 (je m'arrête aux tiers 7 car après, on perd trop de crédits) .

    Pour conclure, je pense arrêter totalement le jeu car c'est un coup à devenir schizophrène. On pique des crises de colère, on se fait défoncer par des obus qui viennent d'on ne sait pas où par des chars non détectés. Il parait qu'ils font la chasse aux mods, je n'y crois pas une seule seconde car j'en connais plus d'un qui joue avec des mods pas très cool (tir dès l'apparition de l'ennemi sans même devoir appuyer sur la souris, vu des silhouettes ennemies à travers les objets, etc., etc.) . Ce soir, sur sept parties, sept défaites, ça ne donne pas envie de continuer.

    Merci d'avoir pris le temps de me lire, je crois que je vais aller jouer à farming simulator :-D
  • 10 déc. 2017
    Par
    J'ai longtemps joué à Habbo Hotel, on peut dire que j'ai grandi avec. J'ai connu l'époque "faste" de ce jeu avec un nombre important d'animations, gérées par des staffs proches des joueurs, à l'écoute. J'ai ensuite connu la longue période de décrépitude de l'hôtel... les scandales liés à l'achat dans le dos des parents de la part des joueurs les plus jeunes (problème commun à tous les Free to Play, étant leur fond de commerce) , et surtout, le retentissant scandale de pédophilie et de Cybersexe dévoilé par Channel 4 et depuis longtemps décrié par de nombreux utilisateurs à cette époque. Habbo n'avait alors qu'un système de modération très laxiste, pour ne pas dire inexistant. 

    Suite à ces scandales, en 2012, la société mère de Habbo Hotel, Sulake, a pris des mesures drastiques pour mettre en place un réel système de modération. Bien entendu, pour ce qui est des achats, ils n'ont rien fait, puisqu'il s'agit de leur fond de commerce. Ils se sont contentés d'ajouter à leurs conditions d'utilisation que les parents sont responsables des actions de leurs enfants détenteurs d'un compte sur Habbo Hotel. C'est à cette époque que j'ai arrêté de jouer pour la première fois, du fait de la baisse de fréquentation et des changements bâclés du gameplay (suppression du forum, des lieux publics emblématiques, du snowstorm, fermeture la nuit, etc.) , en vue de la création d'une vraie modération.

    J'ai fini par revenir sur Habbo quelques années plus tard, un peu par hasard, je me demandais ce que ça devenait... Eh bien on peut dire que ce n'est pas joli-joli. Ils ont récemment rouvert Habbo la nuit. C'est bien, mais maintenant que le mal est fait c'est un peu tardif. Évidemment, les crédits et mobis sont toujours aussi chers, de ce côté là pas de surprise. Mais ce qui me choque vraiment, c'est la modération. Sulake semble considérer que ses utilisateurs, certes soumis aux conditions d'utilisation mais malgré tout des clients, doivent être traités comme du bétail. Il m'est arrivé plusieurs fois d'être ban ou mute car j'avais prononcé des mots tels que "zinzolin", "cubiste" ou "crédibilité" (ce dont Habbo manque terriblement) . En effet, le système de modération efficace tant attendu se basant en effet sur des "mots-clé", par exemple, le mot bite est automatiquement censuré. 

    Mais ils ont aussi implanté un système plus "violent", qui distribue automatiquement des sanctions lorsque l'utilisateur dit certaines choses. Le problème étant bien entendu que ce système plus violent est très mal conçu. De plus, la censure à proprement parler des mots jugés non appropriés est de pire en pire, il n'est par exemple pas possible de prononcer le mot "campagne" car il contient le mot "cam". On frôle le négationnisme avec la censure de mots tels que "Hitler" ou "esclavage". Que dire ensuite de la censure du mot "homo" qui, avant d'être un mot utilisé par les Cybers et les demandeurs de snaps, définit [l'orientation sexuelle] d'une personne [...], surtout quand d'autre part ils ne censurent pas le mot "hétéro". Vient ensuite le mot "syphilis", dont la raison de sa censure demeure obscure à mes yeux, a-t-on déjà vu un noob dire "la syphilis ça m'excite" ou "[...]"... Il me semble pourtant que donner la possibilité aux plus jeunes de discuter, de débattre et de s'informer sur les MST est un point majeur.

    On peut aussi noter le fait que des mots tels que "négro" sont censurés quand à côté de ça on peut dire sans problème le mot "babtou", traiter les gens de sale blanc ou de sale pédé sans trop de problèmes. Et ainsi, le plus gros mal présent sur Habbo pointe le bout de son nez... Sulake replonge dans ses vieux travers. Autrefois, ils cautionnaient par leur inaction les pédophiles, aujourd'hui ils cautionnent les pseudo-islamistes qui envahissent de plus en plus l'hôtel, [...] Je me rend compte que je me retrouve à être ban 18 heures, une semaine, sans sommation d'un site où j'ai dépensé de l'argent et donc où je devrais être traité avec l'égard qu'est en droit d'attendre tout client pour des motifs idiots, quand d'autres passent leur journée à insulter et menacer sans être inquiété. 

    En somme, Habbo Hotel est devenu un état policier qui ferme les yeux sur certaines choses et en sanctionne d'autres injustement. Un endroit où il est bien entendu toujours possible de pratiquer le Cybersexe, et même de se faire harponner sur d'autres supports, comme si la censure du mot "snap" allait suffire... Non content d'être un paradis pour pédophile, ce site est aussi devenu un paradis pour harceleurs islamistes. C'est ce qui arrive quand on confie la modération à de simples joueurs que l'on promeut au rang "d'ambassadeurs", les laissant libres de ban/mute ceux qu'ils veulent, et de faire du favoritisme envers certaines personnes ou populations. Quant au service client, il demeure basé en Espagne et n'est donc d'aucune aide.

    Venons en aux mobis et au marché... Comment dire que je trouve honteux d'en arriver à vendre les pièces servant à troquer avec ses crédits pour 1 crédit de plus que leur valeur faciale. Je trouve aussi choquant de prélever 1 crédit de commission lors de chaque vente au marché et 1 crédit de plus à chaque fois que le montant de la vente dépasse une centaine. Ils pensent donc qu'ils ne nous pompent pas assez de tunes ? Ils pensent peut-être que c'est à leurs utilisateurs de payer leurs déboires financiers liés à leur gestion merdique et à leur laxisme ? Que dire aussi des mobis "rares" et "ultras" vendus à prix d'or que Sulake nous sort et qui sont au mieux un recyclage d'anciens rares qui ont eu du succès, et dans le pire des cas des mobis bâclés et sur-côtés...

    Je ne recommande donc pas du tout Habbo que ce soit aux nouveaux comme aux anciens joueurs, il y a malgré tout du bon, mais il ne vient pas de Sulake, mais des joueurs eux-mêmes qui pour certains savent être agréable, dialoguer, échanger sans insultes, aider ceux qui en ont besoin. Ce sont les joueurs eux-mêmes qui doivent créer des animations, des jeux, des appartements sympas, puisque Sulake de son côté persiste dans son immobilisme et sa volonté de profit. Oui, mesdames, messieurs, là est le vrai problème. Le fait que Sulake ne cherche que du profit sans se soucier un instant du confort d'utilisation de son site. Ils rognent sur tout pour satisfaire les attentes financières du groupe obscur qui les possède à 100 % "Elisa". A fuir ou à abandonner, et très vite. Ça leur fera les pieds.
  • 10 déc. 2017
    Par
    Celestus est un jeu spatial en ligne très complet. 
    C'est un jeu axé autant sur le PvP que le farm avec un nombre d'actions possibles innombrable sans compter les stratégies militaires - économiques que l'on peut exploiter.
    Le jeu est plutôt complexe, cependant les joueurs présents sont toujours là pour aider ; un discord a également été mis en place par la communauté pour aider tous les joueurs. 
    Les rares défauts que l'on pourrait trouver sont l'actuel manque de joueurs, les quelques rageux qui crachent sur le jeu et deux, trois bricoles.

    Celestus ne contient AUCUNE triche payante. La seule chose achetable avec de l'argent réel (le G+) permet simplement de récolter automatiquement les secteurs en un clic ou des bricoles comme cela, mais en aucun cas cela n'a un impact sur le niveau des joueurs ; de plus, on trouve souvent du G+ en vente pour pas cher. 
    Enfin, ne croyez pas que parce que vous arrivez sur le jeu vous ne pourrez jamais rattraper les gros joueurs. Certains s'en plaignent, cependant c'est parce qu'ils ne font tout simplement pas ce qu'il faut pour... preuve en est : une jeune alliance arrivée sur le jeu il y a quelques mois seulement a actuellement un très bon niveau et a déjà rattrapé la majorité des autres alliances.
    Le reste a déjà été évoqué dans les autres commentaires *positifs* ; bref, c'est pour moi le meilleur jeu de son genre, alors venez dessus.
  • 9 déc. 2017
    Il me semble que le temps est venu d'écrire quelques mots à propos d'Okord.
    Quelques mots, avant la fin brutale de mes rêves de gloire et de puissance.
    Dans quelques minutes, la poignée de chevaliers, de vougiers et d'archers qui tiennent encore les remparts de ma citadelle tenteront une sortie pour repousser les milliers de trébuchets, balistes et catapultes assemblés par ces diables de Valyriens, Araldiens, Samariens et autres Sudordiens...
    A croire que toutes les Maisons d'Okord se sont donné rendez-vous sous mes machicoulis.
    J'ai pourtant prié les Dieux Anciens.

    [Okord propose à chaque nouveau joueur de choisir l'une des trois religions du royaume (background détaillé, unité spéciale associée au choix) ]

    Imploré que la division perdure.

    [Le nouvel arrivant est invité à choisir une faction. Les "ordres", "alliances", "confédérations" sont nombreux, organisés, animés, et leurs rivalités garantissent la réjouissante instabilité politique du jeu. Ces groupements de joueurs constituent également une des bases du "Role-Play", qui est une de grandes richesses du jeu]

    Supplié que les haines ancestrales, les querelles religieuses, les ambitions contrariées favorisent mes projets.

    [Le jeu se fonde sur un background riche et détaillé. Il convient de s'imprégner de l'histoire et de la géographie du royaume pour savourer pleinement Okord].

    Espéré que nos belliqueux voisins épousent ma cause.

    [Okord n'est que l'élément central d'une géopolitique plus vaste et très variée. Okord, terre médiévale imaginaire (mais non fantastique) n'est qu'une petite pièce du puzzle. De puissantes entités aux appétits féroces lorgnent sur le petit territoire qui ne doit sa relative autonomie qu'à la férocité de ses Maisons (c'est à dire... les joueurs) . Les empires d'Abrasil, de Deomul, le Gundor, l'Osterlich, la république valésiane, la Horde (...) représentent pour tout seigneur une menace terrible, ou l'espoir d'une alliance. Ce qu'il y a de véritablement formidable dans ce jeu, c'est que toutes les options sont offertes, une équipe de MJ remarquablement compétents et réactifs décidant s'il convient de valider les propositions des joueurs et se chargeant de retranscrire leur éventuel impact dans l'univers d'Okord. Okord, c'est une chanson de geste écrite quotidiennement par les joueurs, sous contrôle d'animateurs garants de la cohérence de cette aventure collective]

    J'aurais dû cracher sur les Dieux endormis, et choisir d'épouser la fureur d'Yggnir. Qu'on me donne seulement un bataillon de ses huscarls...

    [Le jeu comporte une dimension politique, une dimension RP, et un important volet tactique. Il existe de nombreuses unités combattantes (engins de siège, cavaleries diverses, fantassins variés, tireurs...) dont l'usage opportun et les combinaisons habiles sont une clé du succès. En tant que seigneur de fief, vous ne manquerez pas de mener souvent vos hommes à la bataille, individuellement ou à l'intérieur d'un ost de plusieurs joueurs, et peut-être vous spécialiserez-vous dans un type d'unité ou dans une forme de combat]

    J'étais pourtant si près du but. Mon étoile brillait plus fort que toute autre et je grimpais, deux par deux, les marches qui menaient au trône.

    [Le joueur commence avec le grade de chevalier et gagne, avec le temps et des exploits, titres de noblesse, droit de gouverner des provinces, droit de siéger au Haut-Conseil (...) , le plus haut rang - très convoité - étant celui de Roi (ou polémarque) d'Okord. Les points sont gagnés en bataille, dans des tournois, en développant son économie et peuvent même être attribués à titre exceptionnel par les MJ]

    Je regarde ceux qui vont charger à mes côtés. Ceux qui restent.
    Un duc, un marquis. Deux comtes, quatre vicomtes et huit bannerets. Plus blancs que linge, ils feront néanmoins leur devoir de vassaux.

    [L'une des grandes forces d'Okord est d'immerger le joueur dans une simulation féodale complète, qui inclut le lien vassalique. Il est hautement recommandé au joueur débutant d'intégrer une chaîne vassalique (système pyramidal organisant une faction du prince le plus puissant au chevalier le plus humble) . La protection d'un joueur puissant est primordiale pour pouvoir développer sereinement son fief, et s'intégrer pleinement à l'histoire d'Okord. Un bon suzerain, en prime, ne sera jamais avare de conseils et de coups de main (or, nourriture, ouvriers, appui militaire) envers son vassal. En termes de jeu de rôle, cet attachement au système féodal est également très plaisant. Chaque joueur peut être suzerain ou vassal. En règle générale, il est à la fois l'un et l'autre]

    Leurs regards sont vides, hagards. Ils savent bien ce qu'ils peuvent perdre. Ils craignent aussi le déshonneur de la capture (une autre possibilité du jeu, synonyme de rançon) . Je devine leurs pensées, tournées vers leurs villages paisibles et opulents. Terres défrichées, marchés agrandis, murs levés, universités bâties. L'espérance d'une vie prospère.

    [L'économie est un facteur important du jeu. La richesse augmente votre prestige, vous permet de lever de puissantes armées et de construire donjons et remparts. Il convient de développer correctement chaque fief que l'on possède (jusqu'à 25 territoires) pour en tirer le plus de ressources possibles. Le choix du terrain est, à ce titre, primordial et il n'est pas rare de voir des tensions naître autour d'une plaine particulièrement fertile].


    Toute espérance sera vite balayée. Finissons-en, en beauté et dans l'honneur. Un geste de ma main droite, et voici que sire Hector lève mon étendard. Tandis qu'on lève la herse et que je m'apprête à hurler le nom de ma Maison immortelle, je songe que tout cela - prier, travailler, et combattre - en valait la peine.
    J'étais si près du but.
    Si je tombe, une autre prendra ma place, pour écrire son histoire dans la grande Chanson d'Okord. Et celui-là, l'ami, ce pourrait être toi.

    [J'ai rejoint récemment la communauté vivante et sympathique d'Okord, et j'ai immédiatement été conquis par ce jeu qui combine gestion, stratégie et RP dans une interface agréable et intuitive. Tout est fait pour faciliter les premiers pas du débutant. Gentillesse des aînés, et quêtes tutorielles "instructives". La présence de MJ compétents et motivés composant avec l'infinité de possibilités scénaristiques représente aussi un atout précieux. Par ailleurs, je n'avais pas lu de textes aussi magnifiques depuis l'âge d'or du vénérable Gloire & Pouvoir (Lisez donc Elmut, Von Festung, Elverid, Enguerrand, De Karan... ! ]. J'ajoute, pour finir, qu'Okord est un jeu gratuit qui ne nivèle pas la puissance des joueurs par l'argent. Si vous avez un brin de jugeote, je vous retrouve "là-bas" bientôt. En frère d'arme, ou bien en cible de vos archers ! ]
    Publié le 7 déc. 2017 à 14:01, modifié le 9 déc. 2017 à 00:05
  • 7 déc. 2017
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    Par
    Je ne suis pas un habitué des critiques sur les jeux en ligne, aussi excusez moi si vous trouvez cela un peu brouillon.
    Je ne suis pas sur beaucoup de jeux en même temps, généralement je joue à un jeu et je change quand j'en ai marre ou que je me lasse.


    Je joue sur Okord depuis début août 2017 et je dois bien avouer que c'est un bon gros coup de coeur et que je ne vois pas quand j'en serais lassé, ni pourquoi !


    Si vous n'avez pas envie de tout lire, je dirais que les gros points forts du jeu sont :
    - Un concepteur/développeur très à l'écoute des joueurs pour que le jeu soit toujours meilleur.
    - La possibilité de faire du Rôle Play, ce qui amène une touche très interactive et une dimension supérieure par rapport à tous les simples jeux de baston. Surtout que ce sont vos actions qui écriront l'Histoire !
    - Une philosophie du jeu concentrée sur le fait qu'un nouveau pourra rattraper les plus anciens et même devenir le meilleur. Nous avons eut l'exemple très récent avec un joueur qui est devenu n°1 en moins d'un an alors que certains sont là depuis le début ! (Il y a plus de quatre ans je crois)
    - Une prise en compte de tous les moments de la vie. C'est encore perfectible mais si à un moment vous n'avez pas le temps de jouer, vous pouvez vous mettre à l'écart pendant quelques jours ou semaines, sans pour autant dégringoler au classement. Un joueur qui passera toute sa journée sur le jeu est légèrement favorisé, mais pas tant que cela.

    Concrètement comment cela se passe ?
    - D'entrée de jeu il faut vous dire que vous incarnez un personnage dans un univers médiéval. A vous de voir si vous voulez "jouer" (Rôle Play) ce personnage ou simplement jouer au jeu de baston qu'est Okord, le RP n'étant pas du tout obligatoire. Vous pourrez construire des villages où vous voulez, les développer, et attaquer des villages d'autres joueurs pour gagner des points (de l'honneur) et de l'or.
    - Au départ on est assez bien guidé pour découvrir le jeu et jouer tout seul. Les premières quêtes permettent de découvrir toutes les facettes mais il y a des quêtes plus compliquées à obtenir (après plus de quatre mois de jeu il m'en reste encore) . Et assez rapidement on rentre en contact avec d'autres joueurs. Parce que, même si on peut rester tout seul dans son coin, l'interaction avec d'autres joueurs est ce qui rend (pour ma part) ce jeu très attrayant.
    - Vous choisirez donc certainement de prendre un autre joueur comme suzerain, intégrant au passage sa faction. Il devra vous protéger et vous aider, et vous devrez lui rendre service aussi bien sûr. Mais ce qu'il y a de bien marrant, c'est que vous pouvez choisir de rester vassal de votre suzerain, mais un jour peut être que vous serez meilleur que lui et ce sera vous le suzerain et lui le vassal ! Et puis, si votre suzerain ne vous convient plus, vous pourrez toujours vous révolter, le trahir en l'attaquant en pleine nuit... Récemment nous avons vu un vassal trahir la Reine en la capturant de nuit et... il l'a faite bruler sur un bûcher !
    - Au niveau du Game Play, sans trop rentrer dans le détail, il y a beaucoup de choses à prendre en compte pour les combats. Le placement de vos villages est important aussi bien pour vous défendre que vous attaquer. Car lorsque vos troupes attaquent et passent sur un territoire adverse, le joueur attaqué est tout de suite prévenu. La logistique est tout aussi importante car si vous n'apportez pas assez de nourriture à vos troupes il y aura famine et des décès. Il y a régulièrement des batailles qui se perdent de cette manière, et le plus faible remporte ainsi parfois le duel ! Un dernier point très intéressant, c'est qu'il n'y a pas de bonus sur les armées : le fantassin du plus vieux joueur est aussi puissant que celui du dernier joueur arrivé. Par contre chaque unité possède sa compétence, ainsi par exemple les lanciers voient leur puissance multipliée par trois lorsqu'ils affrontent des cavaliers. Celui qui remporte la bataille n'est donc pas forcément le plus ancien, le plus riche, ou celui qui a le plus de troupes.
    - Et en finalité, à force d'acquérir toutes ces notions stratégiques, à force de combattre, vous pourriez bien devenir Roi ! Ou bien perdre toutes vos armées d'un coup ! Cela m'est arrivé, c'est forcément assez désagréable mais vous ne perdez que des unités de combats, des points, de l'or ; vous ne perdez pas ni vos villages ni leur développement, donc reconstruire une armée reprendra un peu de temps mais vous pourrez vous venger de votre agresseur quelques jours plus tard !

    Voilà, je vais m'arrêter là.
    Ha si, j'oubliais, les dessins et le design peuvent paraitre un peu "moches" ou vieillots selon les gouts. Ce jeu est gratuit et ces dessins ont été payés "de la poche" du concepteur, il ne faut donc pas s'attendre à des oeuvres d'art non plus. Mais ce n'est pas ce qu'il faut retenir de ce jeu, si vous accrochez durant les premiers jours de votre période débutant, vous accrocherez pour bien plus longtemps et vous ne penserez plus du tout au design !
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 6 déc. 2017
    Par
    Si vous êtes un chômeur ou quelqu'un qui peut jouer 26h par jour, alors ce jeu est fait pour vous.
    Sinon, si vous avez une vie, je vous déconseille fortement ce jeu.
    Cependant, je conseille fortement ce jeu au personne étant enfermé dans une pièce avec un ordinateur et ne pouvant s'échapper.

    Notes selon plusieurs critères :
    Graphisme : 1/20 Jeu créé en 2004 et malheureusement bloqué en 2004.
    Joueurs adverses : -13/20 Joueurs jouant tout le temps, de jour comme de nuit, par beau temps comme par mauvais temps, en hiver comme en été, dehors ou... ah non, ils sont tout le temps devant leur PC.
    Gameplay : Non noté/20 Très sympa pendant la protection débutant, cependant cela dure trois jours sur un serveur qui dure 1 an.

    Différents aspects du jeu :
    Les alliances : système d'alliances très primaire et dépassé (je pense que ce système a fait son temps, songer à le remplacer avec le système next gen 1.6) .
    Les combats : il n'y a pas de problèmes graphiquement pour les batailles, car y'en a pas.
    Animaux : je m'attendais à jouer à un jeu de conquête et me voilà à devenir propriétaire d'un zoo.
    Son du jeu : très bon son quand on ne l'entend pas.
    Mise à jour : bonne prise en main des mises à jours, puisqu'il n'y en a pas.
    Contenu : grâce aux mises à jour (inexistantes) , le tour du jeu est fait en 2h.
    Système d'achat or : jeu clairement pay to win.

    Conclusion : jadis, ce jeu pouvait peut-être procurer du plaisir, il y a 10 ans. Malheureusement à cause de la croissance du chômage en France, beaucoup trop de joueurs ne faisant que ça se sont inscris. En conclusion, ce jeu est destiné à une certaine catégorie de personnes, pour les autres passez votre chemin.

    Cordialement,
    Virtzz ancien pro player sur Travian.
  • 22 nov. 2017
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par
    La quasi perfection : un univers riche et varié. 

    Une communauté, petite mais à l'écoute. 

    Un administrateur, humain, qui suit régulièrement son jeu. 

    Un mode de jeu très complexe qui ravira les vrais amateurs de jeux de stratégie : car ce ne sont pas forcément ceux qui ont des ressources qui gagnent à la fin !
    De nombreuses possibilités de jeu qui différencient Celestus d'un Ogame-like lambda : il ne s'agit pas seulement de faire des colonies et des secteurs. Rampes de lancements, terraformations, Portes spatiales, Bombes P, Radars, disruptions, suppressions, Zato-transmissions, sauts, systèmes de combat complexes, réparations, explorations, découvertes, etc. sont au rendez-vous. Il y a toujours quelque-chose à découvrir, quel que soit le niveau des joueurs.

    Le vrai plus : un jeu vraiment gratuit qui ne donne que des avantages "pratiques" à ceux qui payent et encore, le compte "G+" peut être acheté au marché avec l'argent fictif du jeu. Ceux qui ne payent pas atteignent aussi vite le niveau de ceux qui payent. De plus, un seul serveur de jeu pour un univers qui ne peut donc pas mourir, et où se mêlent nouveaux et anciens !

    Pour conclure : un jeu différent, fait pour durer, non pas pour mourir (onze ans qu'il existe) . Fait pour le plaisir du créateur, pas pour l'argent. Fait pour jouer, pas pour casquer.

    A adopter !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 10 nov. 2017
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    Par
    Dans GnooDiplo, que vous êtes directement un président d'une nation.

    Vous avez le choix de choisir entre 225 pays dans le monde.

    Vous devez bien diriger votre nation, sans quoi vous risqueriez d’être attaqué et isolé politiquement (aussi, on peut ourdir des complots contre vous et votre nation) .

    Vous avez un gouvernement composé de sept membres (ministre de la défense, ministre de la culture, ministre de l'économie et des finances, ministre de l'intérieur, ministre de la santé, ministre des affaires étrangères, ambassadeur à l'ONU) .

    - Vous avez un classement des pays, et vous êtes classé dans le classement, en fonction de la puissance des pays en cours de la partie, et ça peut varier selon votre gestion, organisation politique, ou de votre propre style de jeu (économique, militaire, et mondial) .

    - Vous pouvez déclarer une guerre à un pays et le coloniser, mais vous risquez de vous faire sanctionner par l'ONU.

    - Et vous avez le choix de placer des membres de votre gouvernement aux postes de l'ONU grâce à un vote d'autres pays (directeur du FMl, secrétaire générale de l'ONU, directeur de la banque mondiale, directeur du PNUD) .

    - Sans oublier que vous pouvez utiliser des espions pour espionner, et mener des actes de terrorisme envers les autres pays de votre choix.

    - Gérer votre propre diplomatie, et votre propre système politique.

    - Vous pouvez sanctionner un pays, par des votes à l'ONU.
    - Vous pouvez imposer des visas et faire un embargo économique et un embargo sur les armes aux pays de votre choix.
    - Vous pouvez développer des armes de guerres, comme (des missiles et des avions) pour votre pays et les vendre aux autres pays publiquement ou discrètement.
    - Gnoodiplo, c'est 40 % de diplomatie et 30 % de wargame, 25 % de gestion et de 5 % de négociation.
    Si vous aimez les jeux de guerre, de politique, de gestion, et de négociation, ce jeu est fait pour vous.
    Publié le 10 nov. 2017 à 19:34, modifié le 10 nov. 2017 à 19:37
  • 16 oct. 2017
    Ce jeu a su évoluer et rester agréable à jouer même pour un nouveau joueur. Il contient une vraie histoire. 
    Au fur et à mesure de sa progression, le joueur visite des régions différentes et l'histoire évolue à chaque fois donc, pas de risque de lassitude pour celui qui veut découvrir à fond ce jeu.
    L'idéal est de jouer en mode VIP mais le free-to-play permet de jouer gratuitement jusqu'au niveau 30 et permet d'avoir une bonne vision de ce jeu. 
    La communauté française est agréable et il ne faut pas hésiter à se servir du canal monde pour demander des renseignements. Vu l'âge du jeu, il existe sur Internet suffisamment d'informations pour trouver une réponse par soi-même.
    Extension après extension, le jeu est devenu énorme. Difficile de rester sans rien faire. 
    L'artisanat apporte un vrai plus pour aider à faire progresser son avatar. Il est même essentiel dès le niveau 50 pour fabriquer ses armes légendaires et indispensable au niveau 100 pour fabriquer son propre équipement.
    Il est possible d'avoir sa maison et de la décorer. 
    Pour les élitistes, il est possible d'optimiser son personnage en fonction de sa classe, de sa race. 
    Pour les amateurs de roleplay, il est possible de créer une ascendance et de se forger une vraie histoire dans l'histoire. Quelques guildes roleplay existent encore.
  • 6 oct. 2017
    Par
    Joueur de plus de 15 k de parties jouées stat. 3500, taux de victoires de 47 % en une année, plus de 20 tanks premium et 50 tanks de Tier 2 à Tier 10.
    Selon leur classement, j'ai 2 tanks dans le top 20 sur WoT.

    En dehors de jouer avec une guilde ou entre amis, la notion d'équipes n'existe pas, et dans l'éventualité qu'il y ait dans votre groupe un "stat padder", le succès diminue grandement.
    Cela ne s'applique pas à tous les "stat padders" ! WoT préconise le stat padder et l'encourage.

    En jeu, sur le chat, il y a beaucoup de racisme, de dénigrement, etc.
    Beaucoup de conflits entre joueurs de même groupe -- tirer, détruire, couler un tank allié, etc

    En bataille classée, le jeu est plaisant, aucun conflit ou autres désagréments à noter.
    Le jeu serait plaisant sans les désagréments en jeu de certains joueurs.
    Beaucoup trop de spam dans le chat en jeu !  

    Pour les joueurs qui n'ont pas la configuration suffisante (gamer) , cela ralentit leur système, un ping plus élevé fait une grande différence pour eux... et pour moi 6'' de spam, ça fait... hu...
    Et il y a trop de skin (mods) qui devraient pas exister ou être contrôlés par WoT seulement.

    Si vous avez un conflit avec un joueur, allez voir ses stat. A 95 % , ce sont des stat padders. WoT devrait les faire jouer ensemble seulement, pour que les vrais joueurs puissent s'amuser et avoir du plaisir !  C'est un jeu, non ?
  • 3 sept. 2017
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Avatar de Calis
    Joueur depuis le bêta-test, c'est toujours un véritable plaisir de me connecter sur jeu ! Malgré une perte de vitesse de nombreux joueurs continuent de passer régulièrement le tout dans une ambiance conviviale ce qui fait que cette communauté est vraiment exceptionnelle (plusieurs joueurs très soudés se sont d'ailleurs rencontrés IRL à plusieurs reprises) ! Les possibilités offertes par le jeu sont vraiment intéressantes :

    - Les quêtes, très nombreuses, permettent de maintenir un fil conducteur dans la progression. La difficulté de quelques-unes d'entre elles (l'arbre sacré par exemple) permettent de ne pas s'ennuyer et de fournir de la réflexion pour ceux qui apprécient cet aspect (bien évidement, la communauté vient en aide à ceux qui le demandent et souhaitent la réponse directement) .
    - L'artisanat de fabrication s'échelonne à l'heure actuelle sur cinq niveaux de recettes (il y a sept rangs allant de débutant à grand maître dans plusieurs métiers) . Il y a également la possibilité de récolter des ingrédients qui complètent des équipements droppés sur les monstres qui, ensemble, constituent les éléments de chaque recette.
    - Les builds sont variés en plus de deux arbres de compétences par classe (avec la possibilité de les mixer) , les personnages peuvent accentuer certaines de leurs caractéristiques sur leur taux de frappes critiques, leur possibilité d'esquiver les frappes, etc.
    - Le RP a un vrai potentiel. Même si la section du forum dédiée à cette effet est carrément en stand-by, certains rôlistes de qualité ne demandent qu'un ou deux éléments entraînants pour s'y remettre.
    - Le système de donjon, les arènes et certains monstres difficiles à tuer font d'Omtorn un jeu où l'entraide est de rigueur notamment entre les anciens et les plus nouveaux.
    - La possibilité de créer jusqu'à quatre personnages par compte est appréciable pour pouvoir jouer toutes les classes (ou même la même avec un montage différent) , voire d'avoir un personnage dans les quatre factions disponibles (les Elfes étant alliés aux Humains et les Giths aux Ulaths) .

    J'oublie certainement encore de nombreuses choses qui ne me viennent pas à l'esprit mais dont je me ferai un plaisir, avec les autres, de vous faire découvrir ! [...]

    Au plaisir de vous revoir prochainement sur Omtorn !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • Afficher les critiques suivantes