Critiques et tests RSS

  • 4 oct. 2020
    /!\ Cette critique a été rédigée avant la sortie du jeu.
    1 personne sur 2 a trouvé cette critique utile.
    Par Arkhana
    Alors là on bat le top. Je n'ai même pas fait cinq minutes de jeu, je crée mon perso, je passe le début et je me rends dans la boutique voir les vêtements (ouai j'aime avoir un perso stylé mdr) et là je me fais déco de force ! Je reçois un mail de bannissement définitif pour imitation d'identité ! Mais MDRRR, c'est quoi ce jeu, j'ai pris le pseudo Arkhana que j'utilise dans tous les jeux et apparemment un admin a trouvé qu'il ressemblait à un pseudo d'un GM/GS. Si on ne peut plus choisir un pseudo où va le jeu ? S'il est marqué "disponible", c'est que je peux le prendre, non ? Du coup, j'ai transmis un mail de réclamation avec en objet "Bannissement abusif" car c'est vraiment le cas, et là on me répond par mail que je suis bannis et on me transmet les CGU, mais faites votre travail ! Et arrêtez de mettre des gamins de 10-15 ans en GM/GS s'ils font du bannissement abusif juste pour un ego de pseudo alors que nous, on n'a aucun moyen de le savoir. À la rigueur, on m'aurait donné le choix de changer de pseudo, mais là kedal.

    Bref, un jeu très mal géré et qui ne porte aucune attention à ses joueurs ! (PS : ce sont les joueurs qui font vivre le jeu, ne l'oubliez pas) .
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 22 sept. 2020
    Par Namphar
    Ayant joué environ 10k batailles de 2013 à 2016, j'avais apprécié ce jeu pour ses dimensions tactiques, stratégiques et son gameplay apportant de la diversité aux fps classiques (Counter-Strike et autres) , le tout dans un jeu f2p correct.

    Finalement j'ai repris le jeu depuis quelques semaines avec 1k batailles au compteur.
    Premier constat : meilleurs graphismes, plus grande variété de cartes et plusieurs modes batailles apportant de la diversité appréciable. Sans compter de nombreux nouveaux tanks.
    Deuxième constat : Les obus gold et compte premium ont toujours apporté du déséquilibre, mais leur impact restait limité, les tanks gold n'étant généralement qu'une copie du tank d'origine. Aujourd'hui les comptes premiums sont quasi-indispensables, mais également les obus gold, consommables prenium, équipements premium, et que dire des récents tanks premiums aux caractéristiques quasi-absurdes par rapport aux tanks standards.
    Constat amer pour ma part : sorts ta carte bleue ou va jouer à autre chose. Je prends la seconde option.
  • 17 sept. 2020
    Ne pas chercher les points faibles d'un blindage, ça ne sert à rien : si vous venez de cracher un maximum de monnaie, votre succès est assuré pendant un certain temps.
    Si vous ne payez pas vos tanks, le curseur est sur "épave roulante", vous vous faites défoncer, votre tank n'avance plus, il vous faut trente obus perforants de dos pour égratigner les blindages. Vos tirs partent n'importe où, les compétences virent à zéro.
    Les réglages ne servent à rien il n'y aucune intelligence dans la pixellisation des points faibles, il n'y a aucun point de structure, c'est du bidon !  
    Plus vous payez, plus ça explose, rien à voir avec vos talents, ne rêvez pas ! La preuve en plus est que la qualité des images a augmenté certes, au détriment de la qualité de gestion des logiciels et serveurs qui ne pourraient pas gérer l'efficacité réelle des tirs en un milliardième de seconde, sur un jeu en ligne qui plus est.

    CQFD !

    Ce jeu devrait être interdit car on vous dit que vous pouvez régler votre tank à votre convenance avec un peu d'argent, mais cela ne dure pas et votre tank se met à ramer sur tous les plans, [...].
    Le bouquet, c'est de tirer cinq obus perforants à bout portant sur le premium SKORPION sans égratignure.
    Ce jeu est un fake, je recommande d'attendre un jeu équivalent en Europe car la Biélorussie est en marge de la législation européenne.
  • 15 sept. 2020
    0 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par Bresse
    N'INSTALLEZ PAS CE JEU POURRI.

    Ce jeu était super pendant deux ans, quelques chars premium (payants) mais le niveau restait équilibré. Avec le temps c'est devenu une usine à fric et c'est de pire en pire. Les chars non premium pas trop mauvais sont modifiés pour ne plus faire le poids face aux chars premiums (payants) . Exemple, l'ARL 40 avec son canon de 105, un plaisir et un jour, plus de 105 mais un 90 bien nul, bilan un char lent, mal blindé avec un canon nul = on ne le joue plus.
    Aujourd'hui, quelque soit le niveau, on tombe sur des chars payants qui vous écrasent et que vous ne percerez pas. Le mode courant est de jouer contre des adversaires qui paient de deux niveaux supérieurs.
    En gros, vous attaquez un char avec un ouvre boîte et lui vous détruit au plus en deux coups au plus.
    En plus lorsque vous payez, vous pouvez jouer non seulement avec des chars beaucoup plus puissants mais en plus vous obtenez des améliorations que les autres n'ont pas.
    Si on a pas 100 euros à mettre chaque mois, ça devient du tir au pigeon.
    Pour ma part, je désinstalle sans regret.
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 11 sept. 2020
    2 personnes sur 2 ont trouvé cette critique utile.
    World of Tanks a été un très bon jeu, en 2010 et jusqu'en 2014. Là, depuis 2015 jusqu'à 2020, le jeu est brisé avec toutes les modifications et les tanks qui sont en papier, alors que les gens dépensent de l'argent réel. Trop de maps avec des murs invisibles, on ne peut même pas y aller avec un tank. Et il n'y a pas de jeu en équipe : tout le monde joue en solo. Dans le temps, entre 2010 et 2014, on jouait en équipe. En 2020, ce n'est plus le cas. Au niveau du gameplay, on pourra critiquer la balance trop mal équilibrée...
    Et le jeu n'est plus en français. Ils ont décidé de fermer la langue française, comme ça (2020-09-10) . Voici le message de WoT :

    Thank you for contacting Wargaming NA support
    Unfortunately, we are no longer supporting the French language in the NA region of the game and for this reason, it has been removed from the "Game settings" of the WGC.
    I sincerely apologize for this inconvenience and hope this does not detract from your World of Tanks experience.
    If you have more questions, please feel free to contact us again.
    Kind regards
    J'ai fait un ticket sur le jeu pour me faire rembourser. Je n'ai pas reçu mon remboursement. Et ils m'ont banni deux fois du jeu parce que je suis français. Alors attention à vous, n'allez pas jouer à ce jeu et vous plaindre.
    Publié le 11 sept. 2020 à 04:44, modifié le 11 sept. 2020 à 04:46
    2 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 24 août 2020
    Ideo : Les Domaines Oubliés se déroule dans un univers d'heroic fantasy où coexistent cinq nations aux coutumes et traditions propres.

    Le jeu existe depuis plus de 16 ans. Il a subi de nombreuses évolutions toutes impulsées par les joueurs eux-même. Le caractère associatif du jeu permet une liberté qu'on ne retrouve nulle part ailleurs, ainsi que l'ambiance très particulière d'une communauté où tous se sentent concernés par le plaisir de jeu des autres joueurs. Car un joueur qui s'amuse, c'est un joueur qui propose du Rôle Play. Et c'est pour cette raison que nous jouons tous à Ideo.

    Le processus de création du personnage est exigeant et contrôlé par les maîtres du jeu, mais, une fois celui-ci validé, le personnage est maître de son destin, avec pour seules limites le respect de l'univers et des autres joueurs. Souhaitez-vous devenir un puissant seigneur de la guerre  ? Un archimage  ? Ou préférez-vous le destin simple d'un commerçant ou d'un ménestrel  ?

    Certains personnages finissent par diriger des nations. D'autres vivent une vie d'aventure en dehors des règles et des sentiers battus. Tous parviennent à trouver leur place au sein d'Ideo.
  • 21 août 2020
    Par Avatar de bosco bosco
    Point fort de Okord, le côté RP (Role Play / Jeu de Rôle) si on souhaite s'en donner les moyens sur les différents tchat et le forum. Le gameplay est facile à prendre en main grâce à un tutoriel très simple d'utilisation.

    La communauté est très présente, vous serez submergé de Dames et Seigneurs souhaitant vous aider à votre démarrage. Bien sûr, beaucoup avec une petite arrière pensée : faire de vous un vassal. Rien n'est gratuit dans ce bas monde. Mais si vous trouvez une Suzeraine ou un Suzerain digne de ce nom, vous progresserez du côté du RP. Les différentes factions font vivre la salle du trône, ainsi que les trois religions principale. Libre à vous de créer votre culte mineur, votre faction, de jouer seul et de monter sur le trône. Contrairement à ce qui est dit, on peut monter dans le classement. Alors, cela demande du temps, de l'énergie, de la diplomatie et la patience. Alors si vous aimez la stratégie, le RP, le moyen-âge, foncez.

    Ah, j'oubliais, c'est aussi un jeu 100 % indépendant et cela change dans ce monde infesté de boîtes plus ou moins sérieuses qui se lancent dans la création de jeux sur mobile.

    PS : les dernières mises à jour ont rendu le jeu "smartphone/tablette friendly".
  • 19 août 2020
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    Par BAKHA78
    Après avoir joué pendant plusieurs années à ce jeu, je ne savais pas qu'on pouvait tricher et que certains joueurs étaient privilégiés. Il existe plusieurs modes et ce mode de triche permet de donner des avantages aux joueurs. Cependant, WoT ne fait rien pour éviter que les joueurs puissent tricher et de mettre en place des mods qui leur donnent un peu plus d'avantages. Donc je trouve que World of Tanks est une arnaque et qu'il privilégie certaines nations plus que d'autres. Ce sont [...] et des manipulateurs, donc je trouve que ce jeu est complètement absurde, aussi j'aimerais dire aux jeunes de ne pas dépenser leur argent pour ce type de jeux car vous vous faites manipuler et sachez qu'il existe, et je le redis, des tricheurs sur ce jeu et que certaines nations sont privilégiées. Voilà ce que pense de ce jeu. Et l'équilibre des batailles est totalement truqué.


    World of Tanks est un jeu tout simplement décevant. Les mécaniques de jeu n'ont de cesse de pousser à l'achat de chars premium ainsi que de consommables inaccessibles aux communs des joueurs voulant progresser. Pour ce qui est du matchmaking, il est tout bonnement exécrable. Il est possible de se retrouver dans des parties de rangs bien supérieurs et de ne simplement pas pouvoir jouer (sauf si le joueur achète des chars sur la boutique ou équipe des obus dits golds, à un prix empêchant toute progression pour tout joueur n'ayant pas de compte premium) . Pour moi, ce jeu est et restera horriblement mauvais, malgré les nombreuses heures de jeu passées sur celui-ci.
    En conclusion, si vous comptez jouer à World of Tanks ou que vous y jouez (pauvre de vous) , déjà, gardez à l'esprit que le jeu promeut le "pay or die", ce qui le classe définitivement dans la catégorie des pay to win les plus infâmes...
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 13 août 2020
    1 personne sur 1 a trouvé cette critique utile.
    9/10

    OkordOkord

    Par Aokairu
    Okord est un jeu médiéval assez complet, mais aussi assez lent.

    Vous commencerez en tant que Chevalier jusqu'à devenir Roi (ce qui n'est pas impossible en quelques mois de jeu) , un système de puissance vous permet de n'attaquer et de ne vous faire attaquer (après votre protection débutant de 15j) que par des joueurs de votre niveau - vous pouvez être Marquis mais vous ne pourrez attaquer que des joueurs qui se situent en bas du tableau. Cela permet, contrairement à certains jeux, de ne pas vous faire attaquer par un joueur très puissant ou l'inverse.

    En parlant des attaques, vous pourrez combattre les PNJ en instantané, comme un peu le style Goodgame Empire (tu envoies tes troupes et tu attends le rapport) mais vous pourrez aussi combattre des Joueurs en combat Tour par Tour, vous combattrez sur une carte en essayant d'appliquer une stratégie contre un joueur qui réfléchit comme vous, à prévoir vos intentions.

    Pour cela, vous avez plusieurs unités qui sont toutes équilibrées. Vous pourrez ainsi avoir des archers, fantassins, cavaliers et j'en passe. Donc vous pourrez facilement combattre un joueur qui n'a pas les mêmes troupes que vous. Il n'y a pas de système d'expérience (vos troupes sont aussi puissante qu'un vieux joueurs) .

    Ce jeu mêle stratégie/gestion et diplomatie, vous pourrez vous impliquez dans le système RP du jeu et donc avoir des discussions avec un Roi dans son conseil privé ou être dans une tentative de coup d'état.

    Tous les styles de jeu sont disponibles comme Guerrier/Diplomate et même commerçant.

    J'espère vous revoir rapidement sur Okord !
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 23 juil. 2020
    Par Albrolke
    Je joue à SMITE depuis sept ans, tous les jours ou presque, et les weekends de 10h à 23h. Je peux affirmer que c'est le jeu de ma vie sans aucun doute, j'ai joué à plein de MOBA, LoL, Dota2, Arena of Valor, etc., aucun d'eux ne m'a donné les sensations de Smite. Le jeu est excellent et bizarrement décrié, je vois beaucoup de gens le critiquer sans y avoir même joué une heure, ce qui me déçoit car le jeu mérite vraiment mieux que des préjugés.

    Le skill cap est élevé, tout comme un autre MOBA, la connaissance du jeu est primordial, et la vision de jeu tout aussi importante que sur les autres Moba. Les personnages sont classes, jouer des dieux quand même... Les skins quant à eux, à part certains vieux, sont excellents et font rougir ma CB, on ne va pas se le cacher.
    Je le conseille à tous mes amis et pour la plupart, ils finissent comme moi, à y jouer nuit et jour sans pause. Rien que ce mois (celui où j'écris ce message) , j'en ai ramené trois, et avec deux d'entre eux, on y joue ensemble h24, je ne pourrai que conseiller le jeu qui pour moi mérite autant que LoL ou Dota.
  • 14 juil. 2020
    1 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Je vais tenter de faire précis, on trouve sur Internet de nombreuses critiques négatives du jeu, voire rageuses et frisant carrément la théorie du complot par moment (si, si ! ) . J'ai 14 000 parties à mon actif en sept ans, une bonne expérience, j'ai un garage de 110 chars et j'ai aussi fait de grandes pauses dans ce jeu. Voici donc mes constatations :

    1- Wargaming est une entreprise, les accusations autour de l'argent sont illégitimes, une entreprise est là pour gagner de l'argent, ceux qui le nient sont ridicules, voire malhonnêtes,

    2- Un compte premium n'apporte que du confort, progression plus rapide, plus de ressources, ces comptes ne sont pas avantagés ou avec plus de chances de vaincre,

    3- Ceux qui ont de mauvaises statistiques n'ont pas compris le jeu, parfois même après 40 000 batailles, j'en croise souvent, voir le chapitre sur les rageux,

    4- le matchmaking ne prend pas en compte le niveau des joueurs, aussi, ou vous tombez avec les bons = victoire, ou vous tombez avec les moins bons = raclée, toutefois dans une certaine mesure, avec le bon char vous pouvez parfois peser sur la partie,

    5- le matchmaking est aussi mal pensé (jusqu'à + 2 niveaux) , il serait plus juste de jouer maximum en -1 +1,

    6- beaucoup de joueurs n'ont pas compris le concept de chars métas, il y a en effet des chars naturellement meilleurs que d'autres, et AUSSI que chacun d'entre nous a dans sa main... ou pas. Jouer un char méta dans son rang donne de plus grandes chances de gagner, pour comprendre, il est important de se pencher sur l'équipement, les équipages, les éléments des chars, dont le blindage, les munitions, la puissance des canons, le rechargement, etc.

    7- ces chars métas ne sont pas forcément des chars premiums, certains d'entre eux sont mêmes mauvais ou très mauvais !

    8- jouer à l'obus apcr n'apporte qu'une chance supplémentaire de percer les blindages, c'est un jeu normal très pratiqué par les joueurs plus anciens et jouant des chars premiums ou des chars de haut rang surtout à partir du rang VI et encore plus à partir du rang VIII, la vieille rancoeur contre les "obus golds" est tout à fait caduque, ce ne sont pas les débutants qui jouent avec ces obus.

    9- caduques et ridicules aussi les plaintes de joueurs de haut rang ne supportant pas... les artilleries, pourtant difficiles à jouer, apportant un score de WN8 inférieur à leurs chars lourds et moyens (raison pour laquelle ils ne les jouent pas...) , et qui blessent mortellement leurs égos ! En tenant compte du nombre de cartes presque impossibles à jouer en artillerie, notamment les cartes densément urbaines, trop petites ou ne laissant que de rares endroits pour se cacher et tirer, les artilleurs expérimentés savent donc que c'est un jeu peu aisé et demandant vraiment de la patience, bien moins rentable par ailleurs que le jeu d'élite mené par les joueurs geignards en question. Certains, comme un youtubeur francophone connu a même quitté le jeu pour ces raisons... pathétique !

    10- les plaintes d'arnaques ou de radinerie contre wargaming sont aussi très peu justifiées, en premier lieu la firme a toujours donné des cadeaux, petits chars au jour de l'An, petits cadeaux ou chars anniversaires pour votre ancienneté, même si vous n'avez pas investi un kopeck dans le jeu et organise des événements ou tous peuvent gagner un quelque chose très régulièrement,

    11- des joueurs rageux nombreux traînent sur le net pour exprimer leur frustration, il est drôle et parfois même triste de voir que certains qui ont investi beaucoup d'argent dans le jeu, parfois sans le dévoiler, se plaignent de ne pouvoir gagner plus de batailles ou de ne pouvoir élever leur niveau. [...], si payer à WOT avait été le moyen de gagner à coup sûr, nous aurions beaucoup plus de joueurs au WN8 supérieurs à 1 500 ou 2 000. En réalité ces joueurs sont sur le serveur Europe, environ 8 % du total général de tous les comptes jamais créés, 15 % si l'on ajoute les joueurs classés bons... C'est comme dans tout, vous avez des joueurs d'exception, c'est ainsi, doué pour cela, et la masse des autres, dans toutes les disciplines, sports ou jeux, on observe cette tendance, l'argent lui ne vous fera pas mieux jouer !

    12- la communauté est le plus gros point faible du jeu World of Tanks, constituée de joueurs de pays de l'Europe de l'Ouest ou Centrale, d'enfants de 8 ou 9 ans, à des vieux briscards de 60 ans. On y trouve un anti fairplay très fort, qui a été encouragé même par Wargaming par certaines facettes (en permettant pendant des années des alliés à se tirer dessus et à s'endommager par exemple) , WOT est un jeu de consommation rapide, vous y trouverez des comportements qui vont avec : "pousse toi de là que je m'y mette", "pousse toi de là je passe", "tu m'as volé mon kill ! " comme si dans une équipe de football, un joueur de l'équipe allait pleurer voire mettre une claque à son coéquipier qui lui aurait "volé son but". On peut recevoir aussi de nombreuses insultes, un certain racisme et antisémitisme est l'adage de certains membres de la communauté, vous pouvez recevoir des messages affreux, des insultes, sur comment vous allez être tué dans la vraie vie, comment vous allez brûler dans un four, sans parler d'une francophobie non négligeable de la part de joueurs venus de Pologne et de Tchéquie, avec tout son lot d'insultes ou propos dégradants sur la France et les Français, d'une propagande qui les déshonore il est vrai issue et née après notre abandon de ces pays dans les prémices de la Seconde Guerre mondiale (accords de Munich 1938, l'arme au pied au presque de la Drôle de guerre 1939) ,

    13- vous l'aurez compris, Wargaming donc est une entreprise, elle n'a pas les moyens de faire la police entre les joueurs, aussi la fonction plainte est-elle là juste pour soulager vos états d'âmes. Elle est de toute façon utilisée par des milliers de joueurs à mauvais escient : vous signalant comme bot parce que vous avez mal joué, comme antisportif parce que vous l'avez tué, ou parce que vous avez descendu un ennemi avant lui... Totalement ingérable, la solution existe toutefois dans des outils de paramètres : je conseille 1- désactivez le chat des alliés en bataille, 2- désactivez la fonction recevoir des messages de joueurs qui ne sont pas dans votre liste d'amis. Reste toutefois la possibilité de tirer sur les alliés sans dommage, fonction qui incite encore des "hurluberlus" à vous tirer dessus en début de bataille, que Wargaming devrait retirer, ou encore la possibilité de pousser des alliés, la moindre de ses actions appuyées, entraînant la perte d'un allié dans une bataille devrait être accompagné d'un bannissement progressif dans le jeu, mais sévère, 1 jour de bannissement, 15 jours, 1 mois, suppression du compte au 4e méfait. Ceci en terminerait définitivement avec l'antijeu.

    14- la triche, mods et multicomptes, tout cela était interdit dans les versions précédentes, aujourd'hui pour des raisons commerciales, mods et multicomptes ont été validés, mais les mods sont une façon de tricher... et pas des moindres, informations complémentaires, chars détruits qui deviennent bien visibles et blancs, végétation qui disparaît, informations des positions et déplacements, vision des déplacements, aide au tir et aide à toucher un char ennemi, et j'en passe. Venus de Russie, royaume des pirates, puis de Pologne et des pays de l'Est, beaucoup de joueurs usent de mods de triches, particulièrement dans les hauts rangs, à partir des rangs VIII surtout. Il faut se dire une chose, si vous avez des résultats normaux, votre niveau est bien supérieur, puisque vous affrontez des gens qui sont assistés... vous êtes donc dans le vrai et bien mieux entraînés en réalité ! Combien sont-ils ? En Russie des milliers et des milliers, dans les pays de l'Est aussi, difficile à dire le pourcentage total des joueurs, 50 % avec des mods autorisés ? 5 ou 10 % avec des mods de triche éhontée ?

    15- la course à l'échalote : c'est de faire croire aux joueurs, et c'est là l'intérêt du business plan de Wargaming que le nec plus ultra... c'est les rangs VIII, IX ou X : pour ce faire vous pourrez alors acheter des chars premiums très nombreux, 87 des 131 chars de rang VIII sont des premiums, à des prix  importants, 40, 50, 60 euros ! Mais aussi pour progresser, d'autres mettront la carte bleue à chauffer dans le fourneau, c'est un choix bien sûr rentable mais en réalité peu payant dans le jeu : 1- jeu avec les meilleurs joueurs, vous serez plus dépendants et servirez de chair à canons et de lapins dans beaucoup de parties, 2- plus de tricheurs, 3- chars moins rentables, 4- plus de joueurs jouant à l'apcr vous poussant à le faire aussi, donc à être encore moins rentable au niveau de la gestion des ressources de votre compte, 5- illusion du "j'ai un gros char, j'suis meilleur", 6- illusion du "j'ai le plus gros, j'suis fier", mais sans savoir en réalité se servir correctement de l'engin, 7- flatter votre égo de votre appartenance à une élite, il s'agit d'un jeu virtuel, redescendez sur terre !

    16- en réalité donc, il faut trouver vos chars, que vous avez en main, votre style et votre rang, votre niveau maximum potentiel et vous y tenir pour avoir des résultats dans ce jeu ! Quel est le niveau acceptable ? visez 50 % de victoire, une victoire pour une défaite, c'est honorable, en deçà quel intérêt ?

    17- Wargaming massacre des chars non premiums... à des fins commerciales essentiellement, ainsi sont devenus des chars minables les fameux KV 1S, Covenanter, Cruiser II, S35 CA, T 18 et tant d'autres ! Sachez donc savoir passer l'éponge pour découvrir les nouveaux chars métas du jeu, ils ne sont pas toujours premiums !

    18- WOT est un jeu non historique ou des chars de toutes les nations, affrontent d'autres chars de toutes les nations, sans logique.

    19- les fondateurs du jeu sont Biélorusses et Russes, certains chars soviétiques sont connus pour être meilleurs et d'autres au contraire désavantagés qui dominaient pourtant leur sujet à leurs époques historiques... Peu ou pas de chars historiques sont des chars métas dans ce jeu, ou beaucoup de chars imaginaires, prototypes ou marginaux sont représentés largement dans le jeu.

    20- Cette absence de l'histoire dans le jeu amène aussi d'autres défauts, arbres technologiques incomplets, incohérents (au niveau des rangs) , un découpage en chronologie historique aurait été intéressant, plus intéressant avec un panel plus large de rang, du 0, époque de la Première Guerre mondiale au rang 12 époque de la fin de la Guerre Froide par exemple.

    21- Les clans n'apportent en réalité que peu d'interactions intéressantes du fait d'un jeu essentiellement solitaire, mais les pelotons ont leur intérêt, la dimension des clans est ce qui a été le plus mal géré par Wargaming dans le jeu.

    22- la maturité du jeu rend aussi le côté marketing événementiel trop dispersé, trop d'événements, trop de directions, mais des évolutions constantes qui sont aussi un point fort, la firme, même en prenant de mauvaises décisions, reste au moins en mouvement.
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 2 juin 2020
    0 personne sur 3 a trouvé cette critique utile.
    Avant-propos.

    J'ai eu le plaisir de pouvoir jouer à Landes Eternelles à des époques différentes, avec des implications plus ou moins importantes et des attentes plus ou moins fortes. J'estime donc être en droit de pouvoir m'exprimer objectivement sur un jeu que j'apprécie par certains côtés malgré des points plus critiquables.

    Le premier élément à constater en lisant toutes les critiques, c'est leur binarité (les notes données en sont un excellent reflet) . Dans une précédente critique, Phedre constate qu'il est impossible de rester indifférent à Landes Eternelles, ce qui est l'essence même du jeu. Je vais donc essayer d'offrir une critique la plus objective possible, en ciblant les éléments tant positifs que négatifs afin d'offrir une vision réaliste.

    I - Le GamePlay (GP)

    Très diversifié, le GP est plaisant à utiliser.
    Débutons par l'élément central de tout jeu, son GamePlay (GP) . Sans trop rentrer dans les détails, il est très riche. Les personnages peuvent se décliner selon plusieurs axes, métiers, compétences. Il existe une grande variété d'objets à fabriquer, ce qui fait que chacun peut apporter une pierre à la conception d'éléments plus complexes. De fait, la pyramide des compétences est globalement bien équilibrée.

    Le combat, contre l'environnement ou les autres joueurs, reste l'élément central et est bien équilibré. Il demeure une part de "chain-clic" nécessaire à la progression mais la diversité des monstres, par exemple, rend l'exercice finalement assez plaisant. Des quêtes annexes, appelées équipées, permettent de relever quelques défis en équipe et contribuent à rompre la monotonie.

    La philosophie de développement est également très appréciable. L'équipe de dév n'a jamais été aussi nombreuse, compétente et motivée. Les MàJ, plus ou moins importantes, s'enchaînent avec souvent comme fil conducteur, les propositions des joueurs. Un énorme plus pour un jeu 100 % bénévole.
    A l'exception des graphismes vieillots, l'ensemble du GP est cohérent, agréable à jouer. La conception est bonne, le développement est de qualité. Bravo !

    L'utilisation de personnages secondaires fausse tout le jeu et déstabilise l'économie virtuelle, une dérive "autorisée".

    Impossible de pas mentionner les dérives de ce GP cependant. Sur Landes Eternelles, vous avez la possibilité de jouer 1 à 3 personnages de front. Il s'agit des "alts", dérivé de l'anglais "alternate character". La principale dérive et la plus dommageable est dans la sur-utilisation de ces alts, malgré des règles supposées contrôler leur utilisation.

    Prenons un exemple simple. La récolte dans les Landes, permet avec une faible probabilité, d'obtenir des pierres rares. Si un même joueur contrôle 2 personnages, qui récoltent tous les 2 de front, il aura 2 fois plus de chance d'obtenir ces fameuses pierres rares. Si ce même joueur s'allie au sein d'une alliance, appelée Gilde, dont tous les joueurs contrôlent chacun une paire de personnage, les probabilités de récupérer ces objets rares explosent.

    Les conséquences directes sont dévastatrices pour un environnement persistant (qui impliquent que les anciens sont déjà très avantagés par rapport aux nouveaux) ayant malheureusement peu de joueurs débutants. La sur-génération d'objets rares, concentrés dans les mains de groupes de joueurs, déstabilise profondément le marché. Ils se retrouvent à la tête de fortunes et peuvent donc acquérir tous les objets d'intérêts du jeu. Le monopole s'étend ensuite à tous les objets dérivés, puis finalement aux niveaux de compétences, créant un fossé énorme entre joueurs.

    On observe alors des joueurs possédant plusieurs exemplaires d'armures ultimes, armes magiques, et autres objets rares, obtenus par l'utilisation abusive de personnages secondaires et d'échanges habiles pour contourner les règles.

    II - Le Rôle-Play & l'Animation

    Passionnant et prenant, le RP anime toujours les Landes

    Pour tous les amateurs de RP, Landes Eternelles est une plateforme exceptionnelle pour pratiquer et s'investir dans le développement d'un personnage. Malgré des hauts et des bas, au gré de la présence des uns ou des autres, il tient encore la route. Il est tout à fait possible de vivre son personnage, dans un environnement complexe, tant politique que historique. 

    Une des choses les plus plaisantes, est sans doute l'immense liberté d'action que chacun peut avoir. Il y a une place pour chaque type de jeu, même si le combattant bourrin peut souvent prédominer.  Soutenu et critiqué par une équipe d'Animation très active, il est possible pour un joueur lambda de devenir moteur d'action d'envergure. La communication est également très bonne entre les Animateurs et les joueurs, ce qui favorise de jolies actions. 

    Au gré des rencontres, vous pourrez croiser des bons, des vilains, des gentils-vilains et des vilains-gentils, des bourrins, des philosophes, des contemplatifs, des explorateurs... Bref. Un joyeux mélange de cultures qui rend chaque échange très plaisant !

    Les limites floues entre Rôle-Play & Hors Rôle-Play sont très dommageables
    De manière purement factuelle, la pratique du RP est difficile. Elle implique de laisser ses émotions au vestiaire et de se concentrer sur les réactions probables du personnage.
    Plusieurs éléments viennent perturber ceci. 

    Comme mentionné plus haut, les alts sont un trouble majeur dans la qualité du RP. En effet, des infos transmises à un personnage peuvent être malheureusement utilisées par le personnage secondaire du même joueur. Les exemples sont légions. Sans mentionner également la concentration de "pouvoirs" entre les mains d'un seul joueur par la combinaison de plusieurs de ses personnages ... Les collusions sont très nombreuses.

    La pratique du RP ne peut se faire en continue. Elle implique des pauses, des séances de HRP (pour aller passer des niveaux par exemple) . Certains en profitent donc pour jouer sur la zone du grise du "je fais du RP mais un peu quand je veux", sans tenir compte des conséquences induites. 

    A l'instar des jeux RP que l'on peut faire autour d'un plateau avec des amis, des belles amitiés et inimitiés peuvent apparaître à travers les échanges entre personnages. Une petite incompréhension, une dispute, un affrontement qui dérive sur des terres plus fertiles à l'exagération et qui se conclue par des menaces physiques, du chantage ou autre doxing...  

    Finalement, je regrette qu'il n'existe pas une dimension "éducative" au RP par l'Animation. Le RP se joue mais s'apprend également. 

    III - Gestion courante & Modération
    De nombreux modérateurs veillent au grain ... 

    Un des points positifs est la réactivité de l'équipe de modération, nombreuse et plutôt juste dans ses actions, privilégiant toujours le dialogue plutôt que la sanction brute. Appréciable dans ce monde actuel de trolls divers. 

    ... mais qui se lient d'amitié avec certains joueurs.

    Et ces derniers en profitent pour se vanter allègrement de prendre l'apéro chez la modératrice ou de profiter de sa piscine... Le trouble est donc jeté et les sanctions suivantes (ou plutôt non-sanctions) sont alors critiquées. 
    Dommageable pour l'ambiance de la communauté et la crédibilité. 


    IV - Conclusion
    Landes Eternelles est un jeu plaisant à jouer, qui nous occupe depuis de nombreuses années. Il attise les passions, suscite des colères, bref, il fait vivre ! Comme toujours, je conclurai par une invitation à vous faire un avis personnel en venant l'essayer. Le plus difficile sera de passer la première heure de jeu, qui peut s'avérer un brin compliquée et rebutante. Choisissez donc une heure de grande affluence ou inscrivez-vous sur le forum auparavant. Avec un bon guide (et la communauté est remplie de joueurs aidant) , les premiers pas seront plus agréables !
    0 personne a trouvé cette critique utile.
  • 1 juin 2020
    5 personnes sur 6 ont trouvé cette critique utile.
    Par Phedre.
    J'ai découvert Landes Eternelles exactement comme ça, sur JOL. J'ai dû lire une critique, comme tu lis la mienne en ce moment. C'était il y a un paquet d'années. Comme de nombreux joueurs, Landes Eternelles a accompagné une bonne partie de ma vie. Par intermittence, certes, mais jamais à la légère.

    Au-delà des différents aspects gameplay, c'est de l'âme de ce jeu dont j'ai envie de te parler. C'est peut-être de cette manière seulement qu'on peut appréhender Landes Eternelles. Il faut que tu imagines un village. Une communauté assez réduite où tout le monde se connaît. Un village avec son lot d'amitiés et d'inimitiés, avec des parcours différents, des envies différentes. Un village auquel on s'attache, une communauté plurielle, où chacun imprime sa couleur personnelle. Des caractères forts, des individualités prononcées, ce qui ne masque jamais le sens de l'entraide et même souvent de la bienveillance. Dans ce village, certains vont incarner un rôle et écrire collectivement la suite de l'histoire, d'autres feront progresser les compétences de leur personnage et joueront un individuel ou en équipe.

    Le gameplay est sobre, ramassé à l'essentiel. On ne se noie pas dans les informations et il est facile de s'y repérer. C'est peut-être ce que j'aime, finalement. Que les choses soient simples tout en restant complexes en même temps. Une diversité dans le choix des métiers, des techniques de combat, des lieux à découvrir, des secrets à déchiffrer, des objectifs sans cesse renouvelés, des missions quotidiennes, de nombreuses manières de jouer en coopération ou les uns contre les autres.

    Le roleplay est l'aspect de Landes Eternelles qui me maintient le plus ici. Je connaissais le roleplay de très loin avant de télécharger Landes Eternelles. Jouer un ou plusieurs rôles, comme au théâtre ou au cinéma, est un plaisir fou. Une évasion. J'ai fini par pousser le vice de l'écriture sur des forums roleplay consacrés à d'autres univers. Si tu es familier de ces jeux de rôle, tu auras la possibilité de jouer ton avatar autant sur le forum, y prendre le temps d'écrire, ou bien apprécier de pouvoir l'incarner en temps réel, directement en jeu. C'est vraiment le gros plus, je trouve, cette possibilité de basculer d'un mode de narration à un autre. Je l'ai difficilement trouvé ailleurs.

    Tu l'auras compris, tu te trouves dans un univers extrêmement riche, en évolution permanente depuis sa création (2004 ! ) . Tu seras amené à entrer dans la peau d'un personnage et à le faire évoluer. Il pourra être jeune ou pauvre, intelligent ou stupide, caractériel ou facile, malhonnête ou intègre, insensé ou réfléchi. Il sera elfe, nain, humain, entrera en relation avec d'autres joueurs, rebâtira des cités, construira des alliances, déclarera des guerres. Il s'enrichira honnêtement ou non, pourra diriger son peuple ou sa guilde, placera ses pions sur l'échiquier. Quelle que soit l'orientation que tu lui donneras, elle pourra avoir un impact sur l'environnement et marquer l'histoire.

    Il faut que tu comprennes que le développement de ce jeu tourne autour des contributions des joueurs. Ce sont eux qui permettent son évolution constante. Autant sur son histoire, que sur le développement gameplay. Tu es encouragé à donner ton avis, proposer une idée, des corrections, parfois même à travailler seul ou en équipe sur un projet qui va être la base d'une des mises à jour quasi mensuelles en ce moment.

    On est sur du "fait-maison". Landes Eternelles est porté par une équipe de bénévoles motivés qui ont finit par rendre ce jeu beaucoup plus attractif sur le plan gameplay que ne l'est Eternal Lands, version originale sur laquelle il a été conçu. Ce MMORPG international aux formules payantes comptabilise pourtant bien plus de joueurs actifs. Ce qui me frappe le plus, c'est de voir à quel point ce village que tu crois connaître, se trouve changé à mesure de tes visites. Comme un enfant qui grandit et que tu redécouvres à chaque fois. Il y a eu des hauts et des bas, des périodes de crise où des choix ont dû être pris pour changer la direction du jeu. Au fond, ce qui est à retenir, c'est l'agilité et la passion que manifeste cette communauté pour continuer à vivre une aventure qui a commencé il y a plus de 15 ans. Une durée de vie rare pour un MMORPG, exceptionnelle pour un jeu gratuit.

    Je lis les autres critiques. Il y en a des très bonnes, probablement écrites par des joueurs convaincus. Il y en a des très mauvaises, probablement écrites par des joueurs sanctionnés. Mais au-delà de la part d'objectivité et de subjectivité que témoignent chacune d'elle, il y a peut-être un point commun qui les relient toutes. Aucun de ces joueurs, qu'ils soient enthousiasmés ou déçus, cyniques ou passionnés, n'est resté indifférent à ce jeu. Landes Eternelles canalise toute sorte d'émotions contraires, et il est bien rare qu'on s'en éloigne totalement. Nous avons tous un attachement particulier à ce jeu. Il est intraduisible. Il ne peut se comprendre ni par ces graphismes d'une autre époque, ni par la richesse de son environnement rôle play. Il y a comme un supplément d'âme qui nous relie tous. Et c'est peut-être ça finalement, qui rassemble cette communauté de joueurs si hétéroclite et disparate.
    5 personnes ont trouvé cette critique utile.
  • 25 mai 2020
    1 personne sur 6 a trouvé cette critique utile.
    Par Choukar
    Le titre de la critique dit tout.

    Je suis joueur depuis quelques quelques mois déjà (merci le confinement pour la découverte) , je connais donc plutôt bien le jeu. Ce jeu possède, malgré son âge avancé, un grand potentiel. Les outils mis à disposition sont particulièrement adaptés à en faire un grand jeu de Rôle en ligne. Le background est soigné, extrêmement complet, on sent l'imagination de dizaines de joueurs qui ont réfléchi pour donner au monde une âme et une saveur unique. Même si le graphisme est complètement moisi, fade, et polygonique, le principe est très attirant, et on se prend vite au jeu (ce qui est d'ailleurs la raison pour laquelle 15 ans après sa sortie, il y a encore quelques joueurs) .

    Première désillusion : le côté Jeu de Rôle, censé être un "argument marketing" pour venir jouer

    Sur le papier, le RolePlay et le Gameplay sonnent bien ! L'occasion pour toi de te prendre à ce loisir magnifique qu'est le RolePlay et d'incarner ton personnage. En pratique, le RP est extrêmement élitiste, les animations cousuent de fil blanc, les joueurs pratiquant vraiment sont au nombre stratosphérique de... 5, et les MJ (maître du jeu, donc la Très Sainte Equipe) ne laissent quasiment aucune place à l'imprévu, se marchent dessus, et rappellent sans arrêt les événements passés au lieu d'aller de l'avant et de construire de la nouveauté... une belle équipe de bras cassé.

    Deuxième désillusion : la communauté

    Ici, c'est facile. Le jeu est gangrené par une population de joueurs fous. Harcèlement, insultes, foire d'empoigne... L'équipe de modération est complètement partiale, et laisse passer des événements aberrants (fun fact : Des joueurs ont cassé le jeu il y'a quelques années, et on ainsi dupliqué des milliers d'items. Cette triche, qui vaudrait une exclusion définitive des auteurs dans n'importe quelle société sensée, ne leur a rien coûté du tout. Toujours là, les petits rigolos paradent à droite à gauche, détruisent une économie de jeu déjà fragile à cause du faible nombre de joueurs, et sont intouchables) . Et de l'autre côté, cette même équipe de modération inflige des sanctions démentielles pour des toutes petites incartades, et donc par conséquent n'a strictement aucune crédibilité. (autre fun fact : des joueurs harcèlent d'autres joueurs, et plutôt que de se faire bannir comme dans toute société sensée, ils sont mis sur la touche pendant quelques semaines seulement. Alors que ces insultes durent depuis des mois, peut être même des années) . L'ambiance est nulle.

    Troisième désillusion : Le Gameplay en lui même

    Du fait de la triche omniprésente et du faible nombre de joueurs, l'économie du jeu est complètement déséquilibrée. Les objets cheatées sont légions dans les entrepôts des joueurs. Impossible pour le nouveau joueur de se faire une place sans être au chômage et jouer 15 heures par jour. Ce qui est impossible vu la qualité du jeu. Ou alors il faut être fou ! Ce qui explique le nombre de joueurs avec des prédispositions pour la folie !   Il y'a quand même des nouveautés assez plaisantes, mais qui deviennent vite inutiles.

    Le jeu n'a AUCUNE difficulté, il est juste chronophage. Un autre joueur l'a parfaitement résumé dans une précédente critique, qui est (malheureusement) toujours d'actualité.

    La faucille tout d'abord.

    Le jeu vous place ici dans la position d'un honnête moujik arrachant sa subsistance à la terre de la mère patrie. Commencez d'abord par ramasser des légumes (les fameux rutabagas) , jusqu'à devenir suffisamment fort pour travailler dans les mines de charbon. Le principal avantage de cette voie est que l'on peut récolter ou miner tout en étant afk, ce qui permet de faire des choses réellement utiles simultanément, comme, par exemple, jouer à Candy Crush. Le marteau maintenant. Découvrez ici les joies et les bienfaits de la révolution industrielle. Dans une approche tayloriste, prenez part à une chaîne de montage en assemblant des quantités toujours plus grandes du même objet, lequel sera ensuite utilisé afin de créer un autre objet, puis un autre et encore un autre, jusqu'au produit fini... Que vous n'aurez probablement pas les moyens de vous payer, à moins d'être un authentique stakhanoviste du clic (le jeu en est rempli) .

    Tout est dit ici, mais le répéter ne fait de mal.
    On pourrait continuer encore longtemps, mais la critique serait trop longue.

    Si je peux vous donner un conseil, à vous qui me lisez : FUYEZ ! Passez votre chemin, et ne jetez pas un regard en arrière. Sauf si vous avez beaucoup de temps à perdre... Ce qui convient en période de confinement !
    Publié le 25 mai 2020 à 21:36, modifié le 25 mai 2020 à 22:48
    1 personne a trouvé cette critique utile.
  • 11 mai 2020
    Path of Exile est un jeu très technique avec un nombre incroyable de possibilités, peut-être le jeu qui pourrait être tout simplement incroyable en termes de richesses possibles de gameplay.

    Et pourtant, tout pêche par orgueil :
    * avec une gestion du lag et du framerate très très punitif.
    * des patchs et des upgrades qui cassent complètement la plupart des builds longuement réfléchis.
    * des objets indispensables pour le HL sinon tu passes des mois pour leveler voire des années sans pouvoir atteindre le niveau max car à chaque mort tu perds beaucoup d'xp durement gagnés.
    * aucun soutien technique ni des gamemaster, ni de personne d'ailleurs.
    * aucune souplesse ou si peu pour respec ton perso, il faut farmer chaque point en espérant ne pas se tromper, ce qui oblige tout le monde à aller sur les forums et les sites spé pour copier les builds des spécialistes et encore si tu trouves par exemple un objet qui serait utile mais en changeant un peu trop ton perso, c'est plus rapide d'en créer un nouveau...
    * un manque de transparence de l'utilisation de pas mal de choses, même avec les sites et forums en place il y a pas mal de flous et c'est voulu. Dommage, pour tester certaines combos quand on ne sait pas si cela fonctionne ou non et qu'on a basé le perso là-dessus.
    * C'est un jeu d'Elite pour les Elites, les autres, passez votre chemin car c'est eux les meilleurs et pas vous, du coup bye bye après avoir beaucoup insisté pourtant...

    J'attends d'un jeu qu'on s'y amuse et qu'on puisse réfléchir et élaborer des tactiques, des techniques patiemment élaborées certes, là je ne m'y retrouve plus, passé le niveau 90 c'est plus une sinécure qu'autre chose.
  • Afficher les critiques suivantes