Chronique e-sportive (42) : Liquid en route vers son deuxième Aegis ?

Le récapitulatif de l'actualité compétitive : Team Liquid remporte son premier titre de Major, Valve dévoile le nombre de places via les Qualifiers TI8 et on évoque avec Luciqno les futures équipes de TI8.

Le SuperMajor : dernier Major

La semaine dernière a été toute entière occupée par les Playoffs du SuperMajor, à seize équipes. Finalement, aucune équipe lorgnant le top 8 DPc n'aura été en mesure de se placer dans le top 4 pour tenter de prendre la place d'équipes plus fragiles. VGJ.Thunder, malgré son top 12 au SuperMajor, est donc la dernière équipe invitée à TI8.

On retrouve dans le top 8 du SuperMajor six des huit invités, Mineski et VGJ.Thunder ayant été éliminés par deux autres invités. Le top 4 est par ailleurs constitué du top 4 DPC de cette saison, quasiment dans l'ordre ; les mêmes équipes ont disputé les demi-finales du Winner Bracket : autant dire qu'il est clair et net que ces quatre équipes auront été les meilleures de l'année, jusqu'au dernier tournoi du circuit pro.

Le titre s'est avant tout joué entre PSG.LGD, Virtus Pro et Team Liquid. La première a perdu en finale WB contre Liquid et n'est pas parvenue à s'imposer en finale LB le lendemain, dans un Bo3 très tendu. La deuxième a remonté quelques rounds du LB en éliminant OpTic Gaming, Team Secret puis PSG.LGD. Team Liquid, de son côté, a dominé outrageusement le Winner Bracket en ne concédant aucune manche.

Les deux finalistes ont dû se départager en cinq manches, les parties tournant alternativement en faveur d'une équipe ou d'une autre. S'il n'y a pas eu de manche extraordinairement indécise et très longue, l'issue de la rencontre est restée incertaine quasiment jusqu'au bout. C'est finalement Team Liquid qui a triomphé, décrochant son premier titre en Major de la saison, et les 555 000 $ qui vont avec.

 

Les Qualifiers pour TI8

Valve n'a guère attendu après la clôture du SuperMajor pour indiquer la structure des différents tournois régionaux de qualification pour The International 2018 (avec, en sus, une version 7.17 qui cherche à équilibrer un peu les héros).

Les interrogations majeures avant les annonces portaient sur le nombre d'équipes à inviter dans chaque région. Il était en revanche évident qu'il y aurait de très nombreuses places à récupérer via Open Qualifier partout, puisque les équipes restées stables ont été particulièrement peu nombreuses.

Région Amérique Nord Amérique Sud Asie SE Chine CIS Europe
Equipes

OpTic Gaming

Immortals

6 places OQ

6 places OQ

TnC

Fnatic

6 places OQ

Invictus Gaming

6 places OQ

Vega Squadron

FlyToMoon

6 places OQ

The Final Tribe

Team Kinguin

Kingdra

5 places OQ

Nombre de
places pour
TI8
3 1 2 2 1 1


Le premier trait marquant est bien entendu l'immense place accordée aux Open Qualifiers : cinq pour l'Europe, la région la moins touchée ! Les invitations aux Qualifiers ne pouvaient en effet être reçues que par les équipes restées stables depuis le dernier roster lock début... février. Très peu d'équipes ont tenu jusque-là, avec une mention spéciale à l'Amérique du Sud où aucune équipe n'est conviée.

Au fur et à mesure que les semaines s'écoulaient, on voyait des équipes se recomposer et l'on savait que peu d'entre elles iraient aux Qualifiers directement. Mais à ce point ? C'est clairement la conséquence de très mauvaises décisions de Valve, alors même que cette instabilité découle directement du système des DPC tel qu'il a été mis en place cette saison.

En dehors de cela, le point litigieux est évidemment les trois places pour l'Amérique du Nord, tandis que les zones Europe et CIS n'en obtiennent qu'une seule chacune. Les résultats des meilleures équipes NA ont effectivement été meilleurs sur l'ensemble de la saison que ceux des équipes de ces deux régions qui joueront le Qualifiers (il serait bien entendu hypocrite de les comparer à ceux de Virtus Pro, Team Liquid et Team Secret qui sont invitées à TI), mais la décision est-elle pour autant la plus appropriée, compte tenu du fait que les équipes CIS et européennes ont régulièrement été écrasées en Qualifier par Virtus Pro ou Team Secret ? N'aurait-il pas été plus juste de laisser de la place à une bataille entre les six régions dans un Wildcard Tournament ?

Quoiqu'il en soit, on connait désormais la composition région par région de The International 2018, où s'affronteront, comme l'année dernière, dix-huit équipes :

  • six équipes chinoises, quatre invitées directement (PSG.LGD, Vici Gaming, Newbee et VGJ.Thunder)
  • trois équipes européennes, deux invitées directement (Team Liquid et Team Secret)
  • trois équipes SEA, une invitée directement (Mineski)
  • trois équipes nord-américaines, aucune invitée
  • deux équipes CIS, une invitée directement (Virtus Pro)
  • une équipe sud-américaine, via qualification

Par rapport à l'an dernier, il y a donc une place supplémentaire pour la Chine et une de moins pour l'Europe. Il n'y avait eu en revanche que six équipes invitées directement en 2017 : pour la première fois, Valve a augmenté le nombre d'invitations directes d'une année sur l'autre, réduisant la part des qualifications.

 

Luciqno : invitations et qualifications à TI8

Luciqno, figure emblématique de la FroggedTV, partage son opinion sur l'ensemble du processus, invitations directes et qualifications pour The International 2018 :

 

"Les huit équipes invitées méritaient-elles toutes une invitation ?

Avec le système mis en place par Valve, c'est compliqué de dire qu'une équipe ne mérite pas son invitation. Selon moi NewBee faisait partie des équipes qui avaient profité d'un très bon début de saison pour accumuler des points. Ils ont réussi à prouver sur la fin que leur invitation n'était pas due au hasard. On peut émettre des doutes sur VGJ.T mais eux aussi ont assuré leur qualification avec les points et, si aujourd'hui on peut penser qu'ils ne sont pas légitimes, c'est alors aux autres équipes qu'on doit en vouloir.

 

Huit invités via le système DPC, est-ce trop ou est-ce le bon nombre ?

Je pense que c'est deux équipes de trop. Le souci est que mettre moins de 8 aurait énormément limité l'intérêt des équipes à participer aux Minors. Un Major aurait permis d'être top 6. J'ai hâte de voir le format de l'année prochaine et je sais que Valve aime faire les bons ajustements.

 

Quelles équipes étaient selon toi les plus légitimes à être invitées ?

Le top 4. Ils viennent de nous le prouver sur le SuperMajor et Valve ne pouvait pas rêver mieux comme fin de saison. Ils ont récompensé la régularité et les équipes ont parfaitement joué le jeu. VP et Liquid sont au meilleur niveau depuis le début de la saison. Secret a eu une baisse de régime pour revenir en forme. TI8 va être passionnant avec ce quatuor de tête.

Luciqno - TI7FR

Que t'inspire la répartition des places pour les qualifications à TI8 ?

L'équilibre des régions semble correct mais c'est bien là qu'est le problème. Valve n'a pas du tout en pris en compte la régularité des scènes. Toutes les équipes NA ont eu beaucoup de place pour se montrer, que ça soit via les différents tournois NA ou les places disponibles en qualifications à cause des changements de rosters. Pourtant aucune équipe n'est aujourd'hui dans le top 8 DPC.

Valve privilégie donc une scène active mais désorganisée à une scène active et relativement stable comme la scène EU. Aujourd'hui je suis très triste pour les Kinguin, Final Tribe et OG. Je doute réellement que la scène EU existe l'année prochaine au vu de la décision de Valve. Je parle même pas de la scène CIS qui est encore plus à plaindre : elle a vécu toute l'année sous le joug de Virtus Pro et se fait littéralement chier dessus en ayant qu'un slot disponible malgré des résultats de viewers toujours supérieurs aux streams anglais.

 

Qu'aurait-il fallu faire selon toi pour ces qualifications ?

J'aurais préféré qu'ils retirent un slot au NA à minima (voire n'en mettre qu'un, ça leur ferait les pieds) pour mettre 1 slot de plus en EU et en CIS. Ou même réfléchir à faire une finale EU+CIS avec les deux deuxièmes pour s'affronter pour un 3ème slot commun à la scène EU et CIS. Bref Valve vient de nous donner une raison énorme de douter d'eux alors qu'ils ont toujours été irréprochables sur leurs décisions compétitives. Je suis vraiment déçu de voir cette scène NA (que je soutiens pourtant) bénéficier des faveurs de Valve.

Bonne chance aux équipes CIS et EU car c'est bien elles qui souffrent de cette situation merdique !"

 

Et pour la suite ?

Les Open Qualifiers pour TI8 débutent jeudi. Les qualifications suivront la semaine prochaine. D'ici à TI8, il y aura au moins une compétition importante, un Dota Summit 9 à Los Angeles. D'éventuelles grosses compétitions seront peut-être également organisées.

Par ailleurs, Valve a dessiné l'après-TI8 lundi dernier. Résumons à grands traits ce que sera la saison compétitive 2018-2019 :

  • Il n'y aura pas de roster lock bloquant comme il y en avait depuis trois saisons (particulièrement celle-ci), sauf après les qualifications pour TI9. Changer un joueur diminuera le nombre de DPC obtenus jusque-là par l'équipe de 20 %, sans en ajouter : les points seront donc attachés aux équipes et non aux joueurs.
  • Les structures ou organisations ne pourront faire participer qu'une seule équipe au circuit professionnel. Cette décision rend précaire la situation de nombreuses équipes secondaires chinoises et pose question : des situations justifiant une telle mesure se sont-elles déjà produites sur Dota 2 ?
  • Il n'y aura que dix tournois à DPC la saison prochaine : cinq Minors et cinq Majors. Ces tournois fonctionneront par couple (le Minor puis le Major). Les équipes qualifiées au Major ne pourront pas participer au Minor lié (les qualifications pour le Major précèderont donc celles pour le Minor), tandis que l'équipe qui aura gagné un Minor obtiendra sa place dans le Major.
  • Les Majors seront joués en novembre, janvier, mars, mai et juin. Les dates des qualifications pour les Majors, les Minors et les dates des tournois sont déjà fixées.

Cette architecture vise sans aucun doute à régler certaines faiblesses de la saison actuelle (trop plein de tournois, fenêtres trop limitées pour les qualifications, roster lock qui ne fonctionne pas...). Elle ne va pas sans poser des questions pourtant, dont la lancinante : qu'adviendra-t-il des organisateurs de tournois qui ne décrocheront pas un Major ?


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (501)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

75 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (96 évaluations | 4 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien

210 joliens y jouent, 288 y ont joué.