Les équipes de TI8 : Vici Gaming

Découvrez la sixième équipe invitée à concourir lors de The International 2018 au mois d'août : les Chinois de Vici Gaming.

Huit équipes sont invitées à Vancouver cet été. D'autres les rejoindront à l'issue des qualifications qui se joueront dans les semaines à venir. Vici Gaming a sécurisé son invitation il y a une grosse semaine, lors du SuperMajor. Cet article la présente, avec des aperçus éclairants fournis par Hugo et El Ap0c.

Vous pouvez également retrouver les articles précédents :

  1. Team Liquid, les vainqueurs de 2017 (écrit par Llewela ; invités : Kaoru et Ze_HailD)
  2. Virtus Pro, favoris trop tôt ? (invités : Profchen et YouYou)
  3. PSG.LGD, le nouveau rêve chinois (invités : Xavyeahz et Profchen)
  4. Team Secret, enfin la bonne année ? (écrit par Guiguioh ; invités v0ja et Namax)
  5. Mineski, entre originalité et inconstance (invités : Llewela et v0ja)
  6. Newbee, ombre d'elle-même (invités : Ze_HailD et Shiba)

 

Une équipe reformée

Après The International 2015 conclu sur une quatrième place, Vici Gaming a eu quelques bons mois. La chute n'a pourtant pas trop tardé, puisqu'à partir du début de l'année 2016, on a perdu l'habitude de voir cette équipe dans les grands tournois. Elle a échoué à se qualifier pour TI6, la saison suivante a été pire encore et il n'y a pas eu de Vici Gaming non plus à TI7, malgré le recrutement de joueurs connus.

Ces mauvaises performances répétées ont abouti à de multiples réorganisations. La dernière en date a été opérée en septembre 2017 : quatre personnes ont été changées, seul le mid Ori restant en place. Vici a fait son marché parmi diverses équipes pour aboutir à un résultat plutôt séduisant sur le papier. Elle a également rappelé son coach, LaNm, en compétition, tandis qu'elle a réembauché Mikasa en tant que coach de remplacement. L'ensemble n'est pas sans un petit parfum d'EHOME en 2016 : l'offlaner eLeVeN et les deux supports LaNm et Fenrir jouaient déjà ensemble dans cette line-up.

Cette nouvelle line-up porte rapidement ses fruits : Vici Gaming décroche plusieurs places dans les premiers tournois du circuit professionnel de la saison. Impossible de parler d'une domination sur la scène intérieure chinoise. En effet, Newbee reste clairement devant, mais n'est pas impliquée dans les Qualifiers, et VG se fait parfois damer le pion par d'autres (LGD, iG...). Quoiqu'il en soit, c'est un départ très encourageant.

 

Une saison irrégulière

Les premières LANs de VG confirment les résultats initiaux : deux fois finalistes dans des Minors de novembre, à nouveau dans le Captain's Draft de janvier. Finalement, le meilleur résultat intervient en février, avec une deuxième place dans le Major ESL One Katowice. Dans ces différents tournois, VG a perdu face à Team Liquid, Newbee, Team Secret et Virtus Pro, soit les quatre équipes qui ont dominé la première moitié de la saison.

De bons résultats, sans aucun doute. Cependant, force est de constater que Vici Gaming n'a pas remporté un seul titre. La suite de la saison a par ailleurs été bien plus décevante, alors que l'équipe se trouve invitée dans la plupart des compétitions. Il n'y a que dans le Major MDL Changsha que VG récupère quelques DPC à l'occasion d'un top 3.

Palmarès de la saison

  • AMD Sapphire Dota Pit League, 2ème
  • Perfect World Masters, 2ème
  • Captain's Draft 4.0, 2ème
  • ESL One Katowice, 2ème
  • MDL Changsha Major, 3ème
  • Total : 2835 DPC (6ème place)


Photo de groupe au SuperMajor

L'ensemble donne donc une impression plus que mitigée. Vici Gaming a fini par sécuriser sa place à The International, toutefois cela est intervenu sur la toute fin, lors du SuperMajor, et cela ne découle pas d'une belle place décrochée. Simplement, les équipes qui piétinaient sur les talons du top 8 ont toutes échoué. Vici a terminé ce SuperMajor sur un top 6, ce qui est loin d'être mauvais, loin d'être impressionnant également. Elle semble en particulier souffrir d'une certaine difficulté à terminer rapidement ses parties.

Et que faut-il retenir du jeu et du fonctionnement de cette équipe ? El Grande Ap0c partage avec nous ses lumières :

En trois mots, comment définirais-tu le jeu de VG ?
Classique, massif, rigoureux.

Quel est leur principal point fort ?
La rigueur chinoise : respect strict des positions, jeu simple et efficace centré sur un héros précis du draft.

Leur principal point faible ?
La capacité à choke qui génère une grande irrégularité.

La phase de jeu dans laquelle ils sont les plus forts ?
Aucune en particulier, tout dépend de leur plan de jeu.

Si tu devais citer trois héros emblématiques, lesquels serait-ce ?
Sur les six derniers mois, le Bane de Fenrir, la Death Prophet d'Ori et l'Underlord d'eLeVeN.

Qui est le joueur clef de la line-up ?
Clairement eLeVeN. Il a été critiqué (il passe de bonnes perfos au choke total) mais il était très important pour la bonne forme de VG. Il lui faudra être solide à TI.

Dans quel tournoi l'équipe t'a le plus marqué ?
C'est triste à dire, mais c'est le Major de Bucarest. Ils étaient très attendus après leur deuxième place à l'ESL One Katowice et ils finissent top 12 avec des strats ignobles et une moyenne de kills extrêmement faible - 14 kills par partie...

D'après toi, pourquoi VG n'a pas remporté un seul titre sur la saison ?
Avec VGJ.Thunder, c'est la seule équipe invitée qui n'a gagné aucun tournoi. Ils sont bons, réguliers mais pas dominants. Il leur faudra être moins prévisibles à TI et montrer qu'ils sont capables de gérer une partie de A à Z.

 

Les joueurs

Paparazi

Pubstar chinoise, Paparazi a fait ses premiers pas en compétition tardivement, en juin 2015, d'abord au sein de la petite équipe IMG, puis chez FanTuan. Un commencement très modeste qui le conduit pourtant chez Invictus Gaming début 2016. Il bascule dans la deuxième line-up, iG.Vitality, en mars de la même année, et a passé un peu plus d'un an avec ses nouveaux coéquipiers. Il a rejoint VG lors du shuffle de septembre 2017, après un premier International décevant.

  • The International 2017 : iG.Vitality, 13-16ème

Midlaner à l'origine, Paparazi est désormais un carry pur et dur. Il joue essentiellement en safelane, mais ce n'est pas une science exacte : selon les parties et les héros, il peut se retrouver en offlane très agressive, voire au mid (avec Invoker). Dans tous les cas, il reste le position 1 de son équipe. Il a tendance à farm beaucoup en début de partie, passant à l'attaque lorsqu'il a obtenu plusieurs objets ; de ce fait, quand son équipe se fait écraser précocement, il a peu d'impact. Il est placé sur des héros variés ces derniers mois (environ une douzaine de possibilités récurrentes), ce qui ne facilite pas la tâche des drafteurs adverses.

A surveiller : Monkey King, Invoker

 

Ori

Ori est le seul rescapé de l'équipe précédente. Il appartient à la toute dernière génération de joueurs chinois : fin 2016, il a joué chez DUOBAO, une équipe mineure qui le conduit cependant à être recruté par Vici Gaming en janvier 2017. Il y acquiert un peu d'expérience, mais il faut attendre cette saison pour qu'il remporte ses premiers véritables succès.

  • Première participation à The International

Ori conserve le poste qu'il occupait l'an passé, celui de midlaner (sauf lorsqu'il se fait piquer sa ligne par Paparazi). Il prend le plus souvent des héros très actifs dès le midgame tout en étant capables de bien évoluer en fin de partie. Il a un style qui le distingue des autres mid actuels car il n'hésite pas à prendre ses héros signatures (Puck, Shadow Fiend...) même quand ils ne sont pas réputés pour être particulièrement forts sur les versions.

A surveiller : Kunkka, Legion Commander

eLeVeN

eLeVeN a entamé sa carrière de manière poussive dès 2013, mais il a attendu un bon moment avant d'être recruté par la structure EHOME - pour l'équipe secondaire, Keen. C'est seulement lors de la saison 2015-2016 qu'il est reconnu comme un grand offlaner, au sein de l'équipe principale EHOME (sous le nom de "vieux 11", pour aller avec le "vieux poulet" du mid). Il se désengage ensuite petit à petit de cette structure, il est recruté par LGD en mars 2017 et passe chez Vici Gaming après The International.

  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2017 : LGD, 4ème

eLeVeN a vu son rôle d'offlaner évoluer au cours de la saison. Alors qu'il était un initiateur tout à fait classique, il prend désormais des casquettes très différentes selon les parties : gros sac passant devant, initiateur (avec sa Batrider emblématique notamment), héros de semi-carry en safelane solo... Cette flexibilité est clairement un atout pour son équipe. En revanche ses performances en dents de scie peuvent poser problème.

A surveiller : Venomancer, Magnus

LaNm

LaNm fait partie des plus anciens compétiteurs toujours en activité sur la scène chinoise. Il a débuté sur DotA vers 2010 et a disputé la plupart des Internationaux : il n'y a qu'en 2017 que cela ne fut pas le cas. Il affiche un palmarès impressionnant dans cette compétition, puisqu'il n'y a qu'une année où il n'a pas fait au moins top 6. Il a très longtemps appartenu à EHOME, en 2011-2012 puis deux ans supplémentaires entre 2015 et le printemps 2017. Il a aussi été partie intégrante de la grande équipe DK de 2013-2014. Il rejoint Vici Gaming comme coach en mai 2017, pour passer joueur en septembre.

  • The International 2011 : EHOME, 2ème
  • The International 2012 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2013 : Rattlesnake, 13-16ème
  • The International 2014 : DK, 4ème
  • The International 2015 : EHOME, 5-6ème
  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème

Joueur polyvalent à l'origine, LaNm s'est spécialisé dans le support à partir de 2013 : c'est la position à laquelle il est toujours retourné. Il prend désormais des héros assez variés et parfois surprenants (son pool est assez spécifique), souvent en offlane avec eLeVeN. Il est en général là pour tuer, avec des héros capables de mettre rapidement de la pression sur l'ennemi, tout en conservant une réelle capacité de teamfight lorsque la partie dure.

A surveiller : Dark Willow, Zeus

Fenrir

Il y a quelques années, Fenrir faisait figure de petit nouveau : du temps a passé, il est désormais une figure installée. Il a passé l'essentiel de sa carrière au sein de l'organisation Vici Gaming, chez laquelle il a débuté fin 2012. Il a fait partie de l'équipe principale lorsqu'elle était à son sommet, en 2014 et 2015, et formait alors un duo redoutable avec fy. En 2016, il est parti chez EHOME, pour retourner au sein de Vici, dans l'équipe VGJ, tout au long de la saison 2016-2017. Après l'échec que constituent les qualifications pour TI7, il réintègre l'équipe principale de Vici Gaming.

  • The International 2014 : Vici Gaming, 2ème
  • The International 2015 : Vici Gaming, 4ème
  • The International 2016 : EHOME, 5-6ème

Fenrir a toujours occupé la place de support, plutôt position 5 dans son duo avec LaNm. Il est également désormais capitaine, lui qui a longtemps évolué dans l'ombre de capitaines d'exception (r0tk, fy, LaNm). Il joue surtout des supports de ligne à distance en safelane, avec énormément de Bane dernièrement. Il n'y a pas une immense diversité dans les personnages qu'il prend. De manière intéressante, depuis le retour de Skywrath Mage, l'un de ses héros signatures, il n'en a pas joué un seul.

A surveiller : Bounty Hunter, Vengeful Spirit

Conclusion

En cette fin de printemps 2018, Vici Gaming est probablement la deuxième équipe en Chine, loin derrière PSG.LGD, légèrement devant Newbee. A quelle distance est-elle des suivantes ? Difficile à dire, néanmoins l'écart n'est sans doute pas énorme. A l'instar des équipes invitées suite au SuperMajor, Vici Gaming récupère en en effet sa place par défaut, en raison de bonnes performances intervenues plus tôt dans la saison.

C'est une position inconfortable et l'invitation ne peut pas faire oublier à la fois les résultats décevants intervenus ces derniers mois, ni le fait que VG est, avec VGJ.Thunder, une équipe qui n'a remporté aucun titre sur l'ensemble de la saison. Cette équipe aura donc tout à prouver à Vancouver cet été : que sera-t-elle en mesure de montrer ? Hugo, de la FroggedTV, partage avec nous son avis :

Pour moi c'est une des équipes les plus skillées du circuit. Probablement les meilleures individualités en Chine, on pourrait presque dire au monde, mais à qui il manque la rigueur et la discipline nécessaires pour battre les meilleures équipes. Une sorte de EG à la chinoise, en somme.

Pour moi, VG sera la surprise du TI (comme chaque TI pour LaNm). Je m'attends à une très bonne phase de poule, à une équipe qui dicte la méta et qui innove, bref une des équipes à suivre sur le début du tournoi.

Par contre, attention aux dérapages ! Je les vois sortir sur un top 6 face à une équipe plus expérimentée comme Liquid ou LGD qui aura compris leur style de jeu et qui saura les punir sur les moves trop greedy.


Cette actualité provient de notre univers Dota 2.

Réactions (501)


Que pensez-vous de Dota 2 ?

75 aiment, 19 pas.
Note moyenne : (96 évaluations | 4 critiques)
6,3 / 10 - Assez bien

210 joliens y jouent, 288 y ont joué.